leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

​«Total prend un risque important en se lançant dans l’ultra-deep offshore sénégalais » (Christophe Bigot)


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Août 2017 à 14:26 | | 0 commentaire(s)|

 Abordant la question de l’énergie et du pétrole au Sénégal, Christophe Bigot, l’ambassadeur de France au Sénégal est d’avis que Total en se lançant dans le l’ultra-deep offshore sénégalais prend un risque important, parce que dans le domaine de l’exploration est très aléatoire.
 
« Total va pouvoir explorer  ce qu’on appelle l’ultra-deep offshore, c’est-à-dire les zones marines profondes  jusqu’à 3500 mètres, qui imposent qui imposent le recours à des technologies très perfectionnées et complexes. Total prend un risque important, parce que dans le domaine de l’exploration est très aléatoire. Il y a aucune garantie de succès, à savoir trouver des hydrocarbures. Beaucoup de forages et peu de réussite. Total accepte de prendre le risque et d’apporter ses technologies très performantes qu’il a déjà utilisées dans d’autres régions du Monde pour trouver du pétrole ou du gaz. », a analysé l’ambassadeur de France au Sénégal dans le cadre d’une grande interview accordée à nos confrères d’Intelligences.info.
 
 
Revenant sur les tenants et les aboutissants de la signature du contrat entre Total et l’Etat du Sénégal, Christophe Bigot a tenté de rassurer. « Concernant l’énergie et le pétrole, lors de la visite d’Etat du président Macky Sall, il a été convenu que Total s’intéresserait au secteur pétrolier et gazier. C’était naturel pour un groupe d’une telle ampleur, une des premières compagnies mondiales et, par ailleurs, premier distributeur d’essence au Sénégal, mais aussi actionnaire de la seule raffinerie du pays. Lors de la visite d’Etat, un document permettant  d’engager des négociations entre Total et les autorités sénégalaises a été signé. Je suis heureux que cette négociation ait pu se conclure  après cinq mois de discussions à l’avantage des deux parties », a ajouté le diplomate français.
 
 
Rappelons que c’est la signature de ce contrat avec Total qui a été à l’origine de la démission-limogeage de l’ex ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall en mai dernier. Aujour’hui, c’est le Premier ministre Mahammed Boun Abdalah Dionne qui cumule cette fonction ministérielle avec la Primature.
 
Massène DIOP Leral.net