leral.net | S'informer en temps réel

​EXCLUSIF-Incident diplomatique: Mankeur Ndiaye tire sur Alpha Condé qui réplique à l'arme lourde


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Juillet 2017 à 12:36 | | 0 commentaire(s)|

Le 29e sommet des chefs d'état et de gouvernement de l'Union africaine, qui s'est ouvert lundi 3 juillet 2017 à Addis-Abeba, vient d'enregistrer sa première bourde diplomatique sénégalaise. La sortie malencontreuse du ministre Mankeur NDIAYE au cours d'une discussion sur le NEPAD, n'a pas été du goût du Président guinéen, Alpha Condé. Ce dernier est sorti de ses gonds et fusillé violemment l'envoyé spécial du Président Macky SALL. Exclusif
 
Ce sont les premiers dégâts collatéraux du 29e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine ouvert lundi 3 juillet 2017, à Addis-Abéba. Selon des informations exclusives de Confidentiel Afrique, tout est parti de la bourde diplomatique du ministre sénégalais des Affaires Étrangères, Mankeur NDIAYE.
 
Ce dernier devant une frange de chefs d’état présents dans la salle du Center Conférence d’Addis-Abeba, a affirmé que le Sénégal condamne vigoureusement les présidents qui cherchent un troisième mandat.

Les Présidents africains réunis ce matin, dans la Salle de Conférence discutaient des questions liées au NEPAD. Un hors sujet commis par le ministre sénégalais Mankeur NDIAYE qui a déplu à certains chefs d’état.
 
Cette sortie du ministre Mankeur était la goutte de trop qui a fait sortir le Président guinéen, Président en exercice de l’Union africaine, de ses gonds.Très furieux, l’homme fort de Conakry a tiré à boulets rouges sur le ministre sénégalais Mankeur NDIAYE. Extraits : << Ce n’est pas à vous de nous dire cela. Ce n’est ni le moment , ni le thème du jour. >>
 
Un affront diplomatique difficile à avaler par le patron de la diplomatie sénégalaise, qui est sorti de la salle. Le Président Macky SALL est l’un des grands absents de ce 29e sommet de l’UA. Après la gifle diplomatique essuyée par la diplomatie sénégalaise à la dernière élection du Président de la Commission de l’Union africaine en janvier 2017 et à la Présidence de la Commission de l’UEMOA, c’est un troisième revers diplomatique cinglant que vient d"essuyer le Sénégal.

 Le
 
 Par Ismael AIDARA, de Addis Abeba (confidentielafrique)