leral.net | S'informer en temps réel

​Macky Sall sur les rapports de l’Ige: «Ceux qui sont interpellés sur des faits présumés délictuels n’ont qu’à aller se justifier devant la Justice. Je ne protégerai personne »


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Janvier 2017 à 10:45 | | 0 commentaire(s)|

Le quotidien Libération est en mesure de révéler que, conformément à l’engagement qu’il avait pris avant et après son élection, le Président Macky Sall a décidé de transmettre plusieurs rapports de l’inspection générale d’Etat (IGE) à la Justice. Ces rapports ont un cachet assez particulier puisqu’ils concernent la gestion 2009-2014 de certaines collectivités locales.
 
L’affaire risque de faire des dégâts au sein même du Pouvoir puisque certains des rapports mettraient en cause des collectivités gérées par des membres de l’Alliance pour la République (APR). Même si, pour le moment, il est presque impossible de savoir quels sont les rapports qui seront transmis à la Justice du fait que Macky Sall en est le seul destinataire, pour ne pas dire qu’il est l’unique autorité à en connaître le contenu. Il n’en demeure pas moins qu’il a tenu à mettre en garde ses collaborateurs.
 
Ces derniers jours, à deux reprises le chef de l’Etat a évoqué devant des proches et sans livrer le moindre détail, la transmission de ces rapports à la Justice : « Il faut que tout soit clair : ceux qui sont concernés par ces rapports, ceux qui sont interpellés sur des faits présumés délictuels n’ont qu’à aller se justifier devant la Justice. Me concernant, je ne protégerai personne. Que cela soit très clair », a-t-il lancé.
 
En attendant de savoir quelles sont les mairies mises en cause, il convient de rappeler que c’est en 2015 que l’IGE avait commencé ces missions de contrôle. A l’époque, des édiles comme Cheikh Bamba Dièye avaient fait une sortie pour parler de missions de contrôle ciblées. Une accusation vite démentie par les faits d’autant que ce sont 9 grandes communes du Sénégal qui étaient concernées par ces missions qui visaient les périodes 2009-2014. Fatick, ville que le chef de l’Etat a eu à diriger, faisait partie du lot tout comme Guédiawaye, Dakar, Pikine, Rufisque, Thiès, Ziguinchor ou Kaolack.








Hebergeur d'image