leral.net | S'informer en temps réel

​Sale temps pour Excaf Télécom : les trois immeubles du groupe vendus aux enchères


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Août 2017 à 08:44 | | 0 commentaire(s)|

Le siège de Excaf Télécom qui abrite la RDV ainsi que trois immeubles du groupe seront vendus aux enchères, le 12 septembre prochain. Ce, à la requête de la Banque islamique du Sénégal (BIS), qui réclame une créance de 1,7 milliard de FCfa au groupe dirigé par Sidy Diagne.
 
Sale temps pour Excaf Télécom. "Libération" est en mesure de révéler que son siège sis à la SODIDA ainsi que trois autres biens immobiliers du groupe seront vendus aux enchères le mardi 12 septembre 2017, à 8 heures 30 minutes, à l’audience des criées du Tribunal hors classe de Dakar.
 
Ce, à la requête de la Banque islamique du Sénégal (BIS), agissant en vertu de la grosse notariée revêtue de la formule exécutoire en date du 6 et 25 juillet 2015, dressée par le notaire Me Mouhamadou Mbacké et portant convention d’ouverture de crédit portant sur 1,7 milliard au profit de Expo-Carrefour-Afrique (Excaf) ,représenté par son gérant Sidy Oumar Massar Diagne avec des cautionnements hypothécaires des héritiers de feu Ben Basse à savoir les dames Fatou Ndiaye Biquet Diagne, Marième Louise Diagne, et Mame Sarr Aida Palmyre Diagne et les sieurs Sidy Diagne, Ibrahima Yérim Diagne, Ismael I. Khaliloulay Diagne, Isaac Ousmane Diagne, Jupiter Mame Abdoulaye Seyni Diagne et Boubacar Hamidou Rahman Diagne, lesquels se sont portés cautions hypothécaires des engagements de Excaf vis-à-vis de la BIS, à hauteur de 1,7 milliard de FCfa.
 
Il faut dire que la banque a servi à Excaf, un commandement de payer valant clôture notifié le 3 février 2017, avant de lancer la procédure de la saisie des biens immobiliers du groupe, dont le siège sis à la SODIDA composé d’un bâtiment construit sur cinq niveaux abritant les locaux de la RDV.
 
Les immeubles, objets du titre foncier numéro 11.695/Dg (R+1, Point E), du titre foncier numéro 21.094/Dg (R+4, Patte d’Oie) et du titre foncier numéro 13.567/Dg (R+4, Hlm 2), seront aussi vendus aux enchères.

Cette saisie opérée par la Bis sur les biens immobiliers de Excaf, traqué aussi par d’autres banques et fournisseurs, va sans doute avoir une conséquence néfaste sur le projet de la TNT,  qui dégage de plus en plus des parfums d’un énorme carnage financier.



Cheikh Mbacké Guissé (Libération)
 









Hebergeur d'image