Leral.net | S'informer en temps réel

10 choses que les parents célibataires ne diront jamais (à cause de la façon dont ils seront jugés)

le 1 Juillet 2015 à 09:23 | Lu 1250 fois

Lorsqu'on élève un enfant seul, on doit faire face à de nombreux défis, et surmonter certaines difficultés... Pourtant, l'une des choses les plus dures, c'est sans doute le regard que les gens de l'extérieur peuvent porter sur nous.


10 choses que les parents célibataires ne diront jamais (à cause de la façon dont ils seront jugés)
 
 
 
Si vous connaissez un parent célibataire ou que vous en êtes un vous-même, voici 10 choses que vous devez absolument savoir :

 


 
1. Vos paroles nous blessent.

Tous les parents célibataires sont bien conscients qu’il existe des stéréotypes et une image négative associée à notre situation — nous serions soi-disant arrivés à cela de par notre propre faute,  à cause de nôtre bêtise, de notre incapacité à vivre en couple, ou de choses immorales …
Pour commencer, vous ne connaissez PAS notre histoire, vous ne savez pas ce que nous avons peut-être enduré. Sachez que vous pouvez tout faire « tout bien » dans la vie, et finir quand même à devoir élever vos enfants seul. Vous pouvez avoir une grossesse non-prévue ou bien devoir divorcer, la vie est ce qu’elle est et tout ne se passe pas toujours comme prévu. Ce qu’il faut que vous gardiez à l’esprit, c’est que tous les parents célibataires essayent de faire tout leur possible pour donner le meilleur à leur enfant, comme n’importe quel parent.
Si vous les pointez du doigt, ce n’est pas ça qui va permettre aux enfants d’avoir une meilleure vie ; par contre, le fait d’encourager et de soutenir leur parent le pourrait bien.
 
2. Cela nous rend dingue que vous parliez de nos enfants comme de « fardeaux »

Des fardeaux qui nous empêcheraient de trouver l’âme sœur — pourtant, nous aussi, en quelque sorte, nous ne voulons pas sortir avec un parent célibataire. Ce n’est pas une chose que tout le monde peut endurer, et honnêtement, si vous n’êtes pas sûr(e) que vous êtes prêt(e) à vivre avec un enfant, s’il-vous-plaît, éloignez-vous de nous en matière de rencontres et de relations amoureuses.
Les enfants prennent de la place, les miens sont la chose la plus importante dans ma vie et il est impératif que tous mes partenaires amoureux potentiels puissent respecter cela.
 
3. Non, nous ne sommes pas (forcément) riches.

Si en plus d'être un parent célibataire vous êtes une maman célibataire, les gens imaginent automatiquement que vous touchez plein d’indemnités et que vous puisez allègrement dans les pensions alimentaires du père… Mais dans la plupart des cas, ce n’est pas vrai !
Ce n’est pas tout le monde qui peut payer des pensions alimentaires, et quand c’est le cas, ce n’est souvent pas assez pour couvrir toutes les dépenses liées au fait d’élever un enfant.
On estime qu’un enfant coûte environ 230 000 € — peu de gens sont capables de payer cela tout seuls.
 
4. Il y aura toujours des « drames » avec l’autre parent lorsque vous serez ensembles pour une visite — ou autre

Nous faisons tout notre possible pour être des adultes raisonnable et responsables, mais c’est naturel : tout le monde devient un peu sensible lorsque c’est le bien-être de ses enfants qui est directement concerné. OUI, il y aura des conflits, et c’est normal… C’est même beaucoup plus sain que de faire semblant que tout va bien et de prétendre que vous n’aurez jamais d’opinion différente avec quelqu’un lorsqu’il s’agit de l’éducation de vos enfants !
 
5. Oui, nous nous sentons parfois seuls et isolés.

Nous n’avons pas notre place avec les autres mamans ou papas qui ont l’appui émotionnel et financier de leur(e) conjoint(e) — et nous n’avons pas non plus vraiment notre place aux côtés de nos autres ami(e)s célibataires, qui n’ont absolument aucune idée de ce que c’est que de vivre avec un enfant.
Mis à part ceux qui ont la chance de connaître quelques personnes géniales qui sont dans la même situation qu’eux, c’est très dur de trouver quelqu’un qui nous comprendra vraiment et avec qui nous pourrons partager certaines choses qui nous pèsent sur le cœur.
 
6. Nous sommes en permanence inquiets de ne pas être un bon parent, de ne pas faire tout ce qu’il faut, comme il faut…

Bien sûr, tous les parents du monde s’inquiètent de cela, mais ils n’ont pas cette petite voix de la société qui leur dit qu’ils ont déjà échoué de toute façon. Ben oui, comme on dit :« Les enfants ont besoin d’un papa et d’une maman »… Pas vrai ? Eh bien qu’on le veuille ou non, c’est impossible pour nous, pour le moment. Tout ce que nous pouvons faire, c’est canaliser nos angoisses et essayer de faire le meilleur boulot que nous pouvons en tant que parent.
 
7. Nous ne sommes pas très marrants.

Non, c’est vrai : être la seule personne au monde responsable de la vie d’une autre personne, cela peut drainer toute votre énergie et votre enthousiasme. Nous sommes fatigués tout le temps.
Lorsque vos parents vous proposent de prendre le relais et de s’occuper de vos enfants pour un soir, pour que vous puissiez passer la soirée avec vos amis et aller danser dans les bars… Parfois, tout ce que vous trouvez la force de faire, c’est de vous allonger dans le canapé et de vous endormir à 8 heures du soir. On a parfois l’impression qu’on laisse tomber nos amis quand cela arrive, pourtant nous n’avons parfois pas le choix…
 
8. Nous n’avons pas beaucoup de temps pour nous.

De tous nos amis — mariés ou non —, nous sommes ceux qui avons le moins de temps pour prendre soin de nous-même. Quand nous entendons quelqu’un parler de ses lectures ou de ses nouveaux objectifs de fitness, nous sommes souvent un peu jaloux. Tout notre temps, nous le passons au travail, dans la cuisine et le ménage, et essayons de passer le plus de temps qu’il reste avec nos enfants. Je peux l’amener faire du sport ou faire une activité extra-scolaire, mais ça ne veut pas dire que cela me libérera pour faire de même. Je resterais là pour le regarder, parce que je pense que c’est cela qui lui fait vraiment plaisir.
 
9. Très longtemps avant que nos enfants ne puissent comprendre les conversations des adultes, nous leur avons parlé comme si ils le pouvaient.

Bien sûr, rien d’inapproprié…   Mais quand vous passez la majeure partie de votre temps seul avec un bébé, il faut bien que vous parliez à quelqu’un….
 
10. Lorsque quelqu’un complimente nos enfants, cela vaut plus que tout l’or du monde à nos yeux.

Ce n’est pas surprenant, tout le monde aime cela… Mais ce qui est surprenant en revanche, c’est à quel point c’est une chose rare pour les parents seuls que d’entendre cela. La plupart des gens ont un autre parent sur lequel s’appuyer, qui peut les conforter en cas de besoin. Quand vous marchez seul, vous devez trouver ce réconfort autre part, et cela peut être très,  très enrichissant et beau — il y a juste certains défis particuliers à relever.
demotivateur