leral.net | S'informer en temps réel

19 mai 1990 : Le jour où le Khalife général des Layènes a échappé à un attentat à la bombe à Ziguinchor

Le 19 mai 1990, il y a 25 ans, Chérif Abdoulaye Thiaw Laye, à l’époque porte parole du défunt Khalife général des Layènes, Seydina Mame Alassane Laye, échappait à un attentat à la place Gao, à Ziguinchor.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Mai 2015 à 12:11 | | 3 commentaire(s)|

19 mai 1990 : Le jour où le Khalife général des Layènes a échappé à un attentat à la bombe à Ziguinchor
Ce soir-là, raconte le quotidien L’Observateur, les poseurs de bombe avaient réglé l’explosion à 23 heures 30 pour attenter à la vie de l’actuel Khalife général des Layènes. Chérif Abdoulaye avait l’habitude de démarrer ses soirées religieuses à cette heure avec ses fidèles chanteurs, feu El Hadji Mangoune Keur Diongue, El Hadji Issa Ndiaye, Papa Ndoye, entre autres. Bizarrement, au moment où les fidèles étaient fin prêts pour accueillir le grand communicateur des layènes, Baye Abdoulaye retardera sa venue de 30 minutes pour faire des prière à l’endroit des fidèles talibés du Mahdi qui l’attendaient sous la tente. Et, c'est quelques minutes après son départ pour rallier le lieu du rendez-vous que les grenades ont explosé. Un attentat qui a enregistré trois morts dont le père de Tété Diédhiou, ex-maire des Parcelles Assainies de Dakar, et au moins 150 blessés graves. Des victimes qui ont été acheminées par voie aérienne à Dakar avant d’être répartis dans les différents hôpitaux de Dakar. Alertés, les militaires débarquent sur les lieux pour désamorcer d’autres bombes enterrées sur les lieux.

Le dimanche 20 mai 1990, en milieu d’après-midi, Chérif Abdoulaye Thiaw Laye est accueilli par feu Mame Alassane Laye. Homme de paix et de dialogue, Chérif Abdoulaye Thiaw recommande aux fidèles de pardonner les auteurs de l’attentat et de ne garder ni un sentiment de haines ni de vengeance contre les personnes suspectées d’être derrière ces attentats meurtrier. Vingt ans plus, c’est dire le 23 mai 2010, une forte délégation de la Casamance naturelle étaient venu demander pardon au marabout pour les événements de 1990.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image