leral.net | S'informer en temps réel

2000 Fcfa pour se faire une bonne santé sexuelle

IDAK 2011 - LA FOIRE DES MALIENS ET BENINOIS

Les tradipraticiens maliens et béninois qui exposent leurs produits à la 20ième Fidak se frottent les mains Depuis l’ouverture de la Foire, c’est la ruée vers leur stand où on se paye «une bonne santé sexuelle»


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Décembre 2011 à 01:44 | | 1 commentaire(s)|

2000 Fcfa pour se faire une bonne santé sexuelle
Faiblesse sexuelles, éjaculation précoce, stérilité primaire, puissance sexuelle de tout âge, d’un rajeunissement du plaisir sexuel de la femme, rétrécissement du vagin, rallongement du sexe de l’homme, à 2000 francs, ça se trouve au Cices, chez les exposants Maliens et Béninois. Depuis jeudi, jour de l’ouverture de cette 20ème Foire internationale de Dakar c’est la ruée vers les Pavillons «Vert» et Orange», lieux où sont implantés les stands de ces tradi-praticiens. Des produits à base de plantes, conditionnés dans des sachets ou des tubes, estampillés "secret de femmes" ou "sexe long et puissant », se vendent comme de petits pains.

Fier des sollicitations dont il est l’objet, Dr Zinsou Dohe Alexis un exposant béninois avoue : «Dieu merci ça marche bien ! Je pense que je ferai un bon chiffre d’affaire d’ici la fin de la foire»..

Cependant, il faut signaler que la majeure partie des clients qui se bousculent, à longueur de journée, devant les stands des tradipraticiens sont des femmes. La raison explique M. Fall l’interprète de Fatoumata Kanté, une guérisseuse malienne : «les hommes font beaucoup de complexe quand il s’agit de sexe, contrairement aux femmes qui le font sans gêne». Toutefois, notre interlocuteur révèle qu’il accueille très souvent des hommes de 50 à 70 ans.

Aissatou Diallo, représentante au Sénégal de Dr El Hadji Mahamane Aliou Badage, un tradi-praticien béninois, estime que «si leur clientèle est souvent composée de dames et de jeunes filles, il n’en demeure pas moins que celles-ci sont complices de leur homme». Si elles se procurent par exemple un «sirop où une poudre pour sexe long et puissant», on comprend aisément que le médicament est destiné à un homme.



1.Posté par VERITE VRAI le 08/12/2011 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous en savons maintenant ce que renferme le pacte maçonnique qui a été signé à Libreville sous l’égide de Bongo, qui a parrainé Macky Sall pour son entrée dans la loge africaine, où il a rejoint un certain Abdoulaye Wade, son prédécesseur sénégalais. Ils sont tous deux sous la tutelle d’Alassane Dialy Ndiaye, leur patron sénégalais. C’est au nom de ce pacte scellé avec le parrain qu’à un haut niveau, les instances de la maçonnerie africaine ont décidé que Wade ne devait pas mettre en prison un frère, malgré les preuves de détournement qui ont été fournies par les services de renseignement américains sur l’existence d’une villa à Huston payé avec 50 000 dollars en cash et le reste par virement bancaire. Les services français avaient aussi la preuve de la commission d’un milliard de francs Cfa sur les 10 milliards transférés à Godard, que Macky Sall est allé négocier lors d’une rencontre à Paris. L’argent de cette commission a servi à l’achat d’un appartement dans la proche banlieue parisienne, déclaré chez le Notaire au nom de sa sœur Rokhaya, elle aussi embauchée à l’ambassade du Sénégal à Paris dès le limogeage d’Idrissa Seck et la montée en première ligne de Macky Sall. Le Premier ministre qui a déclaré le soir de sa nomination que Wade est son père et Karim son frère a fait nommer son frère Aliou à l’ambassade du Sénégal en Chine, et poursuivi avec son beau-frère Faye, au Consulat du Sénégal à New York. Là aussi, les « frères » ont fait valoir une règle qui fonctionne aussi chez les mafieux, ils n’ont pas touché à la famille. Faye et Sall sont toujours en poste. Comme ils ont fermé les yeux sur la libération du beau-frère de Macky Sall, arrêté en Argentine pour trafic de drogue, que le Premier ministre Macky Sall est allé voir à Buenos Aires, dans sa prison et négocier sa libération. Il a acheté aux deux frères deux villas jumelées à Diamalaye, deux anciens trafiquants de drogue. Mais ça aussi, selon la règle propre à l’obédience, on ne touche pas à la famille. Ils se sont aussi tus quand Macky Sall, qui louait un petit appartement à Derklé jusqu’en 2002, qui s’est fait acheter sa première voiture par Masseck Ndiaye, qui lui amenait une certaine Yaye Fatou, a acheté au bout de six ans une radio à 200 millions, mise an nom de son Conseiller en communication Alioune Fall. Il a aussi acheté une maison à un milliard de francs, mise au nom de son épouse, rasé et construit en deux mois la maison familiale de Fatick. Un château au milieu d’un quartier pauvre, Peulgha Nord.
Macky Sall a assez menti aux Sénégalais, il est temps qu’il soit découvert.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image