leral.net | S'informer en temps réel

2009 : résister ou se subir

C’est 2009. Les Sénégalais rendent grâce à Dieu et disent « ouf ». Ils ont traversé 2008 dans la douleur et l’affliction. Heureusement, leur honneur n’ a pas abdiqué. Ils se sont battus dignement non seulement pour survivre mais surtout pour ne point vivre une humiliation en quémandant ou en s’endettant. Leur seule arme était et est la Divine providence avec la certitude que Dieu fera subir à Monsieur Abdoulaye Wade ce qu’il mérite en raison de ce qu’il a fait et de la manière dont il a fait subir à ce peuple encore impuissant une vie aussi affligeante qu’ infernale.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Janvier 2009 à 11:13 | | 1 commentaire(s)|

2008 a été une année pénible. Mais elle a été aussi l’année de vérité où Monsieur Abdoulaye Wade, le PDS et ses alliés ombrageux ont fait preuve de leur affreuse incapacité à apporter des réponses aux questions qui étranglent le peuple. Monsieur Wade n’a d’ailleurs jamais essayé apporter des réponses aux questions sociales pour deux raisons : il en est incapable et il n’a que le temps d’une politique politicienne que les citoyens jugent abominable allant même jusqu’à jurer que ce Vieil homme qui fait impunément ce qu’il veut commencerait à radoter. Et c’est bien un débat.
Mais ce qui est sûr est que 2009 doit être l’année du refus frontal et radical. Il faut faire face par les urnes ou par l’expression publique pour faire arrêter la tornade des coups politiques anti républicains et anti démocratique. C’est la voie royale pour la restauration de la dignité républicaine et du crédit de l’Etat. Tout ce que ce peuple a conquis est tombé à terre. En 2008, l’Assemblée nationale a subi une rude et honteuse épreuve qui a donné la preuve qu’elle est le prolongement des humeurs despotiques et staliniennes de Monsieur Wade et qu’elle n’a absolument rien à voir avec le peuple sénégalais. Le régime dit libéral a été démasqué devant la Nation et la communauté internationale par ses pratiques nébuleuses et ses graves libéralités dans la gestion des finances publiques. Les libertés subtilement codifiées dans la Loi ont été fragilisées. Des journalistes ont été tabassés et Wade lui-même comme à son habitude en a donné des explications comiques à faire dormir debout.
Ce pays-là va tristement mal. Il va très mal. Sa situation est encore économiquement corrosive et socialement explosive Il est largement dépassé par beaucoup de pays d’Afrique où Monsieur Wade même, grand donneur de leçons devant l’éternel, est devenu impopulaire et est de plus en plus marginalisé. Démocrate par la parole et monarque par l’action, informe un de ses plus grands connaisseurs, il soutient maintenant les coups d’Etat en Afrique pour des raisons obscures. Quand ses paires œuvrent pour donner à leur peuple leur Lettres de noblesse, il travaille avec délectation à bâillonner l’opposition démocratique sur la base de troncature unilatérale et fasciste de la loi. Quand ailleurs, des Chefs d’Etat africains se harassent à respecter et à faire respecter les règles élémentaires de la Séparation des pouvoirs, l’élu décrié de 2007 poursuit son œuvre de patrimonialisation perverse des Institutions de la République. La communauté nationale et internationale devrait se convaincre que ce Vieil homme- là n’est pas sûr s’il l’eût été d’ailleurs. Il donne chaque jour un coup de main au recul de la démocratie. Son Etat est à son état. Il claudique. Il toussote. Il est prisonnier d’un parti familial personnalisé et cerné de bohémiens du jeu politique sortis on ne sait d’où.
La dignité de Ministre d’Etat n’a plus de sens dans ce pays. Le statut est humilié par la traîtrise et la prostitution politique si bien que personne dans ce pays, pour peu qu’elle la dignité et l’honorabilité, ne veut plus porter ce titre, du moins dans le gouvernement de Monsieur Wade. Le néant est partout. L’économie nationale suffoque. La vie sociale est pire. La crise de confiance est telle que, malgré le bavardage et l’arrogance, les Sénégalais, dans leur immense majorité, sont exaspérés non seulement par Wade mais par son image dévalorisée par un culte atavique de personnalité. Le Parlement n’est qu’une abstraction d’homologation de forfaitures. Wade, le prophète du Changement qui a lui-même trop changé et beaucoup changé sa cour sans rien changer dans ce pays, a échoué lamentablement devant son peuple, devant l’Afrique et devant la communauté internationale. Les Bailleurs de Fonds lui posent dorénavant des exigences de bonne gouvernance. Le Fmi et la Banque mondiale, par des voies autorisées ont appuyé sur la sonnette d’alarme. C’était en 2008. Plus grave, l’Etat Wade est resté ataraxique et aphatique devant la flambée vertigineuse des prix. Ceux qui exprimaient leur peine dans la rue ont été traînés en justice sous prétexte de fautes pénales. Mais tout est un échec dans ce pays. Même le pèlerinage aux Lieux Saints de l’islam a échoué dans un pays qui, la même année a réuni la Ummah islamique. Le plan Jaxay, du nom de l’aigle, un gallinacé qui vole au propre comme au figuré, a été une forfaiture et on eût dit que Dieu a voulu encore démasquer Wade qui a donné la preuve qu’il est flapi. Il n’en peut plus et les Sénégalais dans leur immense majorité n’en veulent plus. Il le sait parfaitement. Mais il conspire à nuire et ne s’arrête pas parce qu’il a le pouvoir et l’avoir, Il continue toujours sa parade au moyen d’une propagande médiatique et d’une inflation de parole qui malheureusement a fini par en faire perdre le goût si bien qu’à sa vue, le citoyen rechigne et le zappe. Il doit certainement en souffrir si on le lui disait en toute vérité.



1.Posté par mamour le 14/01/2009 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà un jeune homme courageux, constant et pertinent.Je l'admire et je me jete vite sur ses chroniques. Félicitation et merci tamsir ndiaye jupiter , merci léral

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image