leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

300 milliards de francs CFA consacrés à la phase 2 du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC)


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Mars 2017 à 08:19 | | 0 commentaire(s)|

 
Podor, 7 mars (APS) – Le chef de l’Etat a annoncé lundi à Podor que 300 milliards de francs CFA seront consacrés à l’exécution de de la phase 2 du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).
 
Macky Sall s’exprimait à l’occasion du lancement officiel du déploiement de 317 équipements post-récoltes destinés aux régions de Saint Louis et Matam dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire.
 
La cérémonie s’est déroulée au stade municipal de Podor où 20 étaient pré-positionnés 20 camions plateaux pour le déploiement de ces équipements d’allègement des travaux des femmes.
 
Etaient entre autres présents, le maire de Podor, Aïssata Tall Sall, les ministres Abdoulaye Daouda Diallo (Intérieur), Aminata Mbengue Ndiaye (Elevage), Mansour Elimnane Kane (Infrastructures et transports terrestres), le secrétaire d’Etat chargé du suivi du PUDC, Souleymane Jules Diop, la Coordinatrice du Système des Nations Unies au Sénégal, Fatou Bintou Djibo, le directeur national du PUDC, Cheikh Diop, entre autres.
 
Macky Sall a fait une remise symbolique des équipements à 6 présidentes de comité de gestion des régions de Matam et Saint-Louis. Ces responsables viennent de Podor, Dagana, Kanel, Ranérou, Fanaye Diéri et Matam.
 
Le chef de l’Etat a indiqué que s’il devait remettre à une médaille à un projet, cette distinction irait au PUDC.
 
Macky Sall a rappelé que le PUDC est un programme qu’il a conçu par ses soins après des tournées de trois ans à l’intérieur du pays qui lui ont permis de mesurer les difficultés liées à l’approvisionnement en eau, à l’accès à l’électricité et à la mobilité dans le monde rural.
 
‘’Le PUDC a donné des réponses appropriées dans un équilibre géographique national, dans une équité totale en plus du Programme nationale de bourses familiales’’, a dit le chef de l’Etat qui a salué ‘’la compétence et le dévouement’’ du directeur national du PUDC, Cheikh Diop.
 
‘’Ces équipements vont contribuer à alléger les travaux des femmes. Je viens de la commune de Louguéré Thioly, dans le département de Ranérou. Nous allons bénéficier de 25 équipements. Vous-vous rendez compte que dans toute la commune de Louguéré Thioly, il n’y a pas de moulin ?’’, s’est étonnée Kouna Ndiaye, présidente du Comité de gestion de Lougéré Thioly.
 
‘’Il faut moudre avec les mains ou parcourir des dizaines de kilomètres jusqu’à Matam ou Linguère pour avoir un moulin. Ces équipements nous seront d’une grande utilité. Dans l’ensemble, le PUDC va améliorer les conditions de vie des habitants du monde rural. Avec l’électrification, nous allons avoir de la glace. Aujourd’hui, chez nous, il faut parcourir des dizaines de kilomètres pour acheter un sachet de glace à 500 francs ou 300 francs Cfa’’, a-t-elle ajouté.
 
Au total, un lot de 700 équipements est prévu pour les régions de Saint-Louis et Matam dans le cadre du PUDC.
 
La région de Saint-Louis aura 224 équipements pour un coût de plus de 366 millions de francs Cfa. Ce matériel est composé de 79 moulins à mil, 40 décortiqueuses à mil, 65 décortiqueuses à riz et 35 batteuses, selon les chiffres fournis par le PUDC.
 
Plus de 200 000 habitants répartis entre 113 villages de 15 communes vont bénéficier de ces équipements qui devraient générer 113 emplois directs au moins.
 
Pour la région de Matam, l’objectif est de livrer 317 équipements pour un coût de plus de 437 millions de francs Cfa. Il s’agit de 121 moulins à mil, 89 décortiqueuses à mil, 35 décortiqueuses à riz et 16 batteuses à riz.
 
Plus de 200 000 habitants répartis entre 108 villages de 16 communes seront impactés par cette distribution. Il est attendu la création d’au moins 108 emplois directs.
 
Mercredi, le chef de l’Etat se rendra dans la région de Matam pour l’inauguration de la piste Thilogne-Bélé d’un linéaire de 32.8 km, avant de procéder à la mise en service de l’électricité et de l’inauguration du forage multi villages de Saré Liou.
 
Le même jour, Journée Internationale de la Femme, Macky Sall remettra symboliquement plusieurs équipements d’allègement aux femmes de Saré Liou et environs.
 
Ces réalisations et ces équipements permettront l’’allégement des travaux domestiques et l’amélioration de la qualité de vie des femmes et jeunes filles ; le désenclavement de 7 villages et l’amélioration de la mobilité de plus de 3.400 personnes.
 
Ils rendront aussi possible l’accès à l’eau potable de plus de 3.100 personnes et la promotion des chaînes de valeur agricole par la mise en place des périmètres maraîchers pour une autonomisation économique des femmes, l’accès à l’énergie de plus de 1.500 personnes, favorisant l’accroissement des opportunités économiques pour les femmes et les jeunes.
 
Le gouvernement du Sénégal, avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a mis en place le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), pour satisfaire une demande sociale croissante.
 
Lancé depuis juillet 2015, le PUDC s’inscrit dans l’axe 2 du Plan Sénégal émergent (PSE), intitulé ‘’Capital humain, protection sociale et développement durable’’.
 
Le PSE fait la promotion d’un développement inclusif et solidaire en créant les conditions favorables à la mise en œuvre de réformes structurelles contenues dans le Plan d’actions prioritaires (PAP 2014-2018).
 
Le PUDC vise l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services sociaux de base à travers la mise en place d’infrastructures socio-économiques, tout en favorisant l’implication des acteurs locaux dans le développement économique et social de leurs localités.
 
A la date du 31 décembre 2016, le PUDC a enregistré la mise en service de 75 systèmes d’alimentation en eau potable dans les régions de Matam, Louga, Tambacounda, Kédougou, Diourbel, Fatick, Kaolack et Kaffrine. De telles réalisations ont permis l’accès à l’eau potable de plus de 300 villages pour une population totale estimée à plus de 160 000 personnes.
 
Il y a aussi l’ouverture à la circulation des pistes rurales pour un linéaire total de 255 km, désenclavant plus de 200 villages, l’électrification de 62 villages et la mise à disposition de 1562 équipements post récoltes aux femmes des régions de Fatick, Kaolack, Kaffrine, Tambacounda, Kédougou, Thiès, Diourbel et Louga.

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Ousmane Ibrahima Dia+++