leral.net | S'informer en temps réel

5 octobre 2016 : Journée Mondiale des Enseignants


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Octobre 2016 à 00:00 | | 0 commentaire(s)|

Le 05 octobre a été institué « Journée mondiale des Enseignants.
Le 05 octobre a été institué « Journée mondiale des Enseignants.

De prime abord, nous devons confesser que cette contribution est une actualisation ou une contextualisation de celle rédigée le 5 octobre 2009. Le 05 octobre a été institué « Journée mondiale des Enseignants » par l’UNESCO pour commémorer l’adoption, par la Conférence intergouvernementale, de la Recommandation OIT/UNESCO sur la condition du personnel enseignant déclinée en 13 titres et 146 articles et complétée plus tard, en 1997, par la Recommandation de l’UNESCO sur la condition du personnel de l’Enseignement supérieur.
 
La Journée Mondiale des Enseignants,  instituée par l’UNESCO, a été célébrée la première fois,  le 5 Octobre 1994. Au Sénégal, cette manifestation, a été prise en charge par la Commission nationale pour l’UNESCO de 1995 à 2001. Force est de reconnaître que le succès n’a jamais été au rendez-vous puisque les principaux intéressés, en l’occurrence les enseignants, n’étaient pas associés à l’organisation. On peut même dire que la grande majorité de notre corps de métier n’était pas au courant de cette journée qui leur est dédiée, ce qui, assurément est un comble.
 
Pour rectifier cette hérésie, un Comité préparatoire chargé de l’organisation de cette journée a été initié et mis en place par notre regretté Doyen Séga Seck FALL, militant infatigable de l’école sénégalaise. C’était un 12 décembre 2001 dans les locaux même de la Commission nationale pour l’UNESCO et j’ai eu l’honneur d’être choisi par mes pairs et collègues pour diriger ce comité jusqu’en 2006. La particularité de ce comité est qu’il regroupe TOUS les syndicats agissant dans le champ de l’éducation du préscolaire à l’université en passant par l’élémentaire et le moyen secondaire. Nous avons même installé des comités régionaux jusqu’à Ziguinchor pour montrer que le Sénégal ne s’arrête pas à Dakar…
 
Nous avons, depuis le 05 octobre 2002, célébré, sans discontinuer la « Journée mondiale des Enseignants » grâce à l’appui de notre ministère de tutelle d’abord puis de la primature lorsque cette journée a été inscrite, fort justement, dans l’agenda du gouvernement le 7 octobre 2003 lors de l’installation du CONSEF (Conseil National Supérieur de l’Education et la Formation, DECRET n° 2002- 652 du 2 juillet 2002 portant création, organisation et fonctionnement des structures de gestion du Programme décennal de l’Education et de la formation (PDEF)) par le Premier Ministre d’alors M. I. SECK.
 
Le Conseil supérieur de l’Education et de la Formation (CONSEF) est un organe de concertation chargé de l’orientation et de la supervision des politiques mises en œuvre dans le cadre du PDEF. Il est présidé par le Premier Ministre et il comprend notamment des représentants de la Présidence de la République, du parlement, de tous les ministères concernés peu ou prou par l’éducation, les recteurs, les présidents de l’Association des Présidents de Conseils régionaux et ruraux et de celle des maires, le patronat, les syndicats enseignants (3 seulement), la Fédération des Parents d’élèves, l’Amicale des enseignants retraités, 5 membres de la société civile, cooptés. Le CONSEF doit se réunir au moins une fois par an pour examiner les progrès réalisés dans la mise en œuvre du PDEF (à présent, on parle du PAQUET) et formuler toutes les recommandations utiles. S’est-il réuni une seule d’ailleurs, je n’en ai pas souvenance en tous les cas.
 
Il faut noter que même si le Ministre de tutelle M. M. SOURANG a souventes fois présidé la journée, nous avons toujours déploré l’absence d’implication du Gouvernement qui se targue quand même d’injecter plus de 40% du budget national dans l’éducation ; quel paradoxe ! Par contre on sent bien ce même Gouvernement quand il s’agit, par exemple, de la journée de l’habitat célébrée le même jour ou de la journée de la femme qui est multipliée par quinze (15) localement, peut-être, en raison des dividendes politiciens à en tirer… Il sied d’apprécier, à sa juste valeur, l’effort de Monsieur le Président de la République qui a ordonné une subvention de dix millions de francs pour l’organisation de la Journée Mondiale des Enseignants.
 
Pour la 23ème édition de notre journée mondiale à nous seuls, seuls au monde, le thème de cette année est : " Valorisons les enseignants, améliorons les statuts professionnels ". C’est un thème qui cadre parfaitement avec la situation  le Gouvernement après toutes ces années de luttes des enseignants pour l’amélioration de leurs conditions de vie ? En effet, comment investir dans l’éducation sans s’occuper de ceux qui en sont les dépositaires : voici une équation insoluble que cherchent à résoudre, inlassablement, nos dirigeants.
 
Tous les acteurs, partenaires ou amis de l’école sénégalaise sont invités à aider à construire un espace de paix et de stabilité durable entre le Gouvernement et les enseignants pour le bonheur exclusif de nos chers enfants. La Coalition Nationale pour l’Education Pour Tous (CNEPT), première coalition de ce pays (fondée en avril 2003) est dores et déjà prête à s’engager pour cette noble tâche pour apporter sa pierre après tant d’années d’hibernation.
Pour une célébration de la Journée Mondiale des Enseignants 2016 dans la communion !
 
Seydi Ababacar NDIAYE
 Président de la CNEPT
sasndiaye@yahoo.fr






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image