Leral.net | S'informer en temps réel



6 choses que j’aurais aimé savoir quand j’étais ado

le 19 Novembre 2015 à 16:00 | Lu 374 fois

1. On n’est pas obligé d’être heureux tout le temps.

On n’est pas obligé d’être heureux tout le temps.
Volkan Olmez / Via unsplash.com

Certains jours quand on se réveille, on a l’impression qu’on n’a aucune bonne raison de sortir du lit. Certains jours, tout va de travers: on se plante aux examens et ce garçon qui nous donne des palpitations va choisir une autre fille, plus blonde et aux dents plus blanches. Et d’autres jours, tout se goupille merveilleusement: on carbure au contrôle de maths et ce garçon frôle l’infarctus rien qu’à nous regarder. Et pourtant, parfois, même les bons jours on n’a pas envie de sortir du lit. Même les «bons» jours peuvent être totalement pourris.

Parfois on a de mystérieuses baisses de moral que l’on n’arrive ni à justifier, ni à expliquer. Vous devez savoir que ce que vous ressentez porte un nom, que ça s’appelle la dépression et l’angoisse. Vous n’êtes pas anormal-e. Et vous n’êtes absolument pas seul-e. Il faut que vous sachiez qu’il y a des gens qui vous aiment et qui se soucient énormément de vous, même si ça ne vous saute pas aux yeux, là, tout de suite.

Sachez que ça ira mieux. Et qu’ensuite ce sera pire. Et qu’ensuite ça ira de nouveau mieux. Chaque jour est différent du précédent. Mais surtout, ce qu’il faut absolument que vous sachiez, c’est que chaque jour, vous êtes quelqu’un de bien.

2. Votre corps est très bien comme il est.

Votre corps est très bien comme il est.
Marcos Roberto Jorge Junior / Via pexels.com

Votre corps est parfait parce qu’il est différent et parce que c’est le vôtre. Vous n’aurez jamais les proportions de vos rêves—vous ne serez jamais assez grand-e ou assez mince.

Mais votre corps est parfait parce que c’est lui qui vous a été donné. C’est un corps que vous devez apprendre à aimer, et vous allez y arriver. C’est un corps qui gagnera des compétitions et qui nagera dans des océans. C’est un corps qui vous permettra de rire à gorge déployée à une bonne blague et de danser sur votre chanson préférée. Vous pouvez passer des heures, des jours, des mois même à soupirer que vous en auriez préféré un autre, ou alors vous pouvez vous rendre compte de votre chance d’avoir celui-là, précisément.

Ce corps, vous ne l’aimez peut-être pas aujourd’hui, mais un jour vous l’apprécierez tel qu’il est.

3. Vous ne comprendrez jamais tout.

Vous ne comprendrez jamais tout.
Alexander Shustov / Via tumblr.unsplash.com

Jamais vous ne regarderez votre vie en sachant avec certitude que vous faites les bons choix. Vous vous demanderez toujours si vous vivez au bon endroit, si vous faites le bon métier ou si vous passez votre temps avec les bonnes personnes.

Parfois vous aurez le moral et d’autres fois vous broierez du noir. Et vous trouverez que vous n’avez plus l’âge d’avoir la tête aussi embrouillée. Mais ce n’est pas grave d’être embrouillé. Et ce n’est pas grave de ne pas tout comprendre, tout le temps.

On a tout à fait le droit de vivre une journée à la fois, et de se contenter d’espérer qu’on est sur la bonne voie.

4. Vous n’êtes pas obligé de fréquenter des gens qui craignent.

Vous n’êtes pas obligé de fréquenter des gens qui craignent.
pexels.com  / Via Zach Damberger

Parfois, les gens qui craignent sont les plus populaires et les autres sont assis tout seuls à l’heure du déjeuner. Ce n’est pas grave d’être assis tout seul. Ni d’être différent des autres. C’est tout à fait valable de n’avoir que deux très bons amis plutôt que de se traîner tout une meute d’admirateurs comme autant d’accessoires de mode.

C’est bien de faire les choses que vous aimez, même si elles ne sont pas à la mode. On a le droit de porter des vêtements qui sortent du lot, et de se teindre les cheveux en bleu. Et d’écouter le groupe que personne n’écoute. Je vous promets que presque tous ceux qui étaient hyper populaires au lycée ne le sont plus quand ils deviennent adultes.

Je vous promets qu’à la fin de l’histoire, c’est le nerd qui gagne.

5. Soyez sympa avec vos parents.

Soyez sympa avec vos parents.
tumblr.unsplash.com  / Via Caleb George Morris

Je sais que vos parents sont insupportables. Et que votre mère devrait vraiment frapper avant d’entrer dans votre chambre. Et croyez-moi, moi aussi je trouve ça dingue qu’elle ait balancé votre CD préféré. Mais soyez sympa avec vos parents, parce que vous n’en aurez pas d’autres.

Soyez sympa avec vos parents parce qu’il est possible que vous ne compreniez pas l’ampleur des sacrifices qu’ils font pour vous. Soyez sympa parce que quand vous serez plus vieux, vous vous rendrez compte que mettre un toit sur votre tête et remplir votre assiette ce n’est pas si facile. Soyez sympa, parce qu’ils le méritent.

6. Un cœur brisé, ça se recolle.

Un cœur brisé, ça se recolle.
Ed Gregory / Via pexels.com

Quelqu’un va vous briser le cœur, et ça va vous faire mal. Vous allez tomber tellement amoureux/se que vous vous sentirez totalement habité-e, et vous allez être tellement blessé-e que vous vous sentirez totalement vide. Pendant un moment, vous aurez si mal qu’à chaque inspiration, vous sentirez l’air qui traverse tous ces vides à l’intérieur de vous.

Vous n’allez vous souvenir que des bons moments et oublier les mauvais. Votre mémoire sélective ne se souviendra que des instants de bonheur et fera totalement l’impasse sur les disputes.

Et puis un jour, vous arriverez à vivre quelques minutes sans penser à lui, à elle. Puis une heure. Puis une journée entière. Puis une semaine.

Et quand vous penserez à elle, à lui, peut-être sentirez-vous encore ces vides à l’intérieur, mais je vous promets qu’ils prendront beaucoup moins de place qu’avant.

buzzfeed