Leral.net | S'informer en temps réel



6 faits sur le Moyen Âge qu'on pense vrais mais qui sont en fait faux !

le 16 Octobre 2015 à 09:04 | Lu 938 fois

Quand on parle de Moyen ge, on a souvent en tête cette époque avec de preux chevaliers vivant dans des conditions de vie peu hygiéniques. Il faut dire que nombreux sont les films qui nous ont inculqué ça.


6 faits sur le Moyen Âge qu'on pense vrais mais qui sont en fait faux !

 



C'est pourquoi on a décidé de vous donner plus amples informations sur cette époque de l'Histoire. Vous allez être étonnés de voir que le Moyen  Âge n'est tout à fait ce qu'on imagine. Suivez-le guide... 
 
1. Les gens n'étaient pas maintenus dans l'ignorance à cause de l’Église.

On imagine souvent les scientifiques de l'époque du Moyen  ge comme des personnes totalement exclues de la société à cause de la présence importante du christianisme. Par exemple, tout le monde le sait : les personnes ayant vécu au Moyen Âge étaient toutes persuadées que la Terre était plate. La plupart des gens pensaient que la Terre n'était pas plate, et l’Église n'a pas du tout influencé la population dans le rejet de la science. Au contraire, l’Église encourageait même la science et le savoir. On a en effet laissé la culture à l’Église. Suite à la chute de l'Empire romain au Vème siècle, l’Église a été la seule à détenir les livres et le savoir en général. Tous les hommes du Clergé étaient des savants médiévaux. Elles étaient les seules personnes instruites à cette époque. Et tout ce que nous savons à propos de cette période de l'Histoire a été écrit par eux.

L’Église est même à l'origine de nombreuses universités célèbres qu'on connaît aujourd'hui : Oxford, Cambridge, les Universités de Paris... Eh oui, le Clergé est à l'initiative de ces grandes institutions du savoir. Dans cette même foulée, les croisades ont fait découvrir les connaissances scientifiques et technologiques musulmanes aux Européens dont, entre autres, les chiffres arabes. 
 
2. Leur mode de vie n'était pas si sale.

Quand on pense au Moyen Âge, on imagine souvent une odeur nauséabonde et des gens sales. PARTOUT. Et bien non ! En réalité, des bains étaient même pris ! C'était même une tradition. À l’époque, les villages n'avaient pas de quoi se laver dans tous les foyers. Il s'agissait en fait d'un bain commun qui s’organisait dans les villes. Tout le monde se baignait ensemble après une dure journée de travail. Et pour les chanceux qui avaient de quoi se baigner à la maison, figurez-vous qu'ils offraient même un bain à leurs invités ! 
 
3. Les chevaliers n'étaient pas d'honorables combattants sauvant des demoiselles en détresse.

Certes, les chevaliers partaient en guerre pour combattre et défendre leurs rois. Mais quand ce n'était pas la guerre, que faisaient ces « vaillants destriers » ? Étant jeunes et n'ayant rien d'autres pour se défouler, ils s'occupaient de façon quelque peu... violente. En effet, vers le XIème siècle, les seigneurs locaux se querellaient entre eux. Résultat : on assistait à des débarquements dans les villages voisins où les chevaliers venaient massacrer de pauvres innocents.

L’Église a même tenté de modérer ces actes de barbarie. Le Pape les envoya en Croisade, ce qui ne changea rien puisque ce sont les populations arabes qui se sont fait massacrer par la suite à Jérusalem. En réalité, on attendait des chevaliers qu'ils défendent les faibles. Mais cela était interprété de façon à protéger les femmes et les enfants, et non pas les paysans. C'est pourquoi les chevaliers à cette époque s'autorisaient une telle violence envers les villageois malgré leur statut de défenseurs. Pas très classes.
 
4. Les gens étaient loin d'être prudes au Moyen Âge.

On a tendance à croire qu’à cause de la religion, les gens à cette époque étaient très prudes. Pourtant, même les habits avaient des connotations sexuelles. Vous savez, ces chaussures pointues que portaient les hommes ? Figurez-vous que leurs pointes représentaient la taille de leurs sexes ! 

Aussi, la prostitution n'était pas si taboue. Il y avait carrément des quartiers entiers où c'était pratiqué. Même la religion fermait les yeux du moment que les prostituées donnaient une partie de leur salaire à l’Église. Quant à l'infidélité dans un mariage, c'est quelque chose qui était très courant et qui ne choquait pas. Tout simplement parce qu'à l'époque les mariages étaient arrangés. Du coup, chacun allait voir ailleurs et ça choquait peu de gens ! C'était même parfois bénéfique pour les femmes qui pouvaient monter en hiérarchie en rencontrant d'autres hommes issus de la Noblesse notamment. 
 
5. Les femmes n'étaient pas soumises dans un foyer.

On a souvent cette image de la femme médiévale passive qui se contentait uniquement de s'occuper des enfants et de faire la cuisine. Pourtant, ce n'était pas le cas pendant le Moyen Âge. Durant cette époque, il faut savoir que l'Europe était essentiellement agricole. Au final, c'est ce qui mettait les membres d'une famille sur un pied d'égalité. Tout le monde était en charge de travailler dans les champs car la famine menaçait constamment. Par conséquent, les femmes ayant les mêmes responsabilités que les hommes, ils étaient égaux. Les femmes de l'époque étaient donc de vraies travailleuses !

En ville, c'était pareil dans les commerces des magasins et des tavernes. Si un homme gérait une taverne ou autre, ses filles l'aidaient à gérer la propriété. Elles étaient même susceptibles de reprendre l'entreprise de leurs pères. Il n’était pas rare de voir une femme patronne d’une taverne.

6. Tout le monde ne mourrait pas jeune.
On voit souvent la vie au Moyen Âge comme courte à cause, par exemple, des conditions dans lesquelles les gens vivaient. Néanmoins, si on a tendance à nous dire que les gens à cette époque mourraient à 35 ans, il faut se rappeler qu'il s'agit d'une simple moyenne. La mortalité infantile était assez élevée, certes, mais si un homme était encore en vie à 21 ans, il avait de forte chance de vivre jusqu'à plus de 50 ans. 

On perçoit souvent la vie des paysans comme éprouvante car on les imagine travaillant beaucoup. Pourtant, ils avaient beaucoup de repos. Le dimanche était un jour sans travail ; c'était même systématique. Tout ceci, c'est sans compter Noël, Pacques et toutes ces fêtes religieuses qui les faisaient se reposer durant les jours Saint. En fait, durant un tiers de l'année environ ils étaient en repos. 

Alors, c’est surprenant de connaître tous ces faits, non ?

demotivateur