leral.net | S'informer en temps réel

60 milliards de francs pour le parc technologique numérique de Diamniadio

Dakar, 16 déc (APS) - Près de 60 milliards de francs CFA seront mobilisés pour faire du Sénégal ''une destination privilégiée de l’innovation et de la recherche'' dans le domaine des TIC qui constituent un support du développement, a indiqué, mardi à Dakar, Yaya Abdoul Kane, ministre des Postes et des Télécommunications.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Décembre 2014 à 15:30 | | 5 commentaire(s)|

60 milliards de francs pour le parc technologique numérique de Diamniadio
‘’L’importance du numérique pour le développement de notre pays est désormais établi. C’est ce qui explique que le secteur a besoin d’un signal fort pour transformer le potentiel porté par l’expertise nationale en véritable levier de croissance pour notre économie’’, a dit M. Kane.

Il présidait un atelier de restitution de l’étude de faisabilité sur le projet de la ville numérique qui est, selon lui, ''une réponse à une préoccupation des acteurs du secteur des TIC''.

‘’Il s’agit de disposer d’infrastructures de base et de facilités d’accompagnement de l’essor d’activités numériques à partir du parc technologique de Diamniadio qui en constitue le cœur’’, a-t-il fait remarquer.

Dans ce nouveau pôle de développement, ‘’il s’agit d’apporter une réponse nouvelle à la forte demande des acteurs en matière d’infrastructures d’accès au haut débit, d’immeubles intelligents, de Datacenters et de formation’’, a expliqué Yaya Abdoul Kane.

Cette ville numérique, a-t-il indiqué, contribue à créer les conditions d’implantation d’infrastructures nécessaires à l’émergence du nouveau pôle urbain de Diamniadio. ‘’Nous voulons faire du Sénégal un hub numérique régional’’, a-t-il assuré.

La première phase de ce projet de ville numérique appuyé par la Banque africaine de développement (BAD est constituée du parc technologique numérique.

‘’C’est un espace qui sera aménagé pour attirer les investisseurs privés mais aussi renforcer la compétitivité de nos entreprises et créer des richesses et des emplois pour les jeunes’’ a indiqué M. Kane.

Le projet qui dispose de quelque 25 hectares dans cette première phase compte s’étendre vers le Lac Rose et Diass.

De plus, il a souligné que la ‘’ville numérique est constituée de zones prêtes à l’emploi, des plateformes indispensables pour attirer les investissements, en vue de diversifier les sources de la croissance du secteur’’.

‘’C’est l’un des axes de notre stratégie nationale de développement de l’économie numérique dont les premières orientations ont été définies avec la contribution déterminante de toutes les parties prenantes du secteur du numérique’’, a-t-il expliqué.

Selon M. Kane, le projet va sous-tendre tous les secteurs d’activités car, l’objectif du Sénégal, à travers la stratégie nationale de l’économie numérique, est de ''faire des TIC, un levier de croissance et de développement''.

‘’Il faudra éviter que le projet soit un facteur de renforcement de la fracture numérique entre la ville et la campagne’’, a prévenu le ministre des Postes et des Télécommunications qui a souligné que des plateformes numériques seront installées dans les autres localités du pays.






Hebergeur d'image