Leral.net | S'informer en temps réel

7 choses que les personnes qui souffrent de problèmes d'angoisse veulent que les personnes qui les aiment sachent...

le 4 Décembre 2014 à 08:00 | Lu 636 fois

7 choses que les personnes qui souffrent de problèmes d'angoisse veulent que les personnes qui les aiment sachent...
Je souffre de problèmes d'anxiété, et je crois que je peux parler pour le compte de tous ceux qui sont dans la même situation que moi, si je vous dis ceci : cela ne va pas être facile de nous aimer et de rester auprès de nous. Mais il y a sept choses que nous voulons vraiment que vous sachiez, et que nous ne savons pas toujours comment vous dire....


1. Cela n'est pas de votre faute.
C'est épuisant de ruminer constamment toutes les choses que l'on a pu faire de travers, ou que nous pourrions mal faire. Parfois, on doit tout simplement s'asseoir quelque part pour pleurer. On peut perdre toute envie de faire quoi que ce soit. On peut se mettre à vous parler de façon très sèche, même si vous ne le méritez absolument pas en vérité. On peut même s'angoisser en disant que vous ne nous aimez plus, alors que vous n'avez strictement rien dit ou rien fait qui aille dans ce sens. Nous voulons que vous sachiez, par-dessus tout, que tout cela n'est pas de votre faute. Cela n'a rien à voir avec vous. Nous vous aimons, et nous sommes vraiment désolés si nous vous donnons parfois l'impression que ce n'est pas le cas. Nous avons juste un problème avec nous-même, et nous essayons chaque jour de le surmonter.

2. N'essayez jamais de nous convaincre de ne plus être angoissé.
Essayer de nous parler pour nous soulager de nos peurs ou de notre tristesse peut sembler une bonne idée. Et dans certains cas, ça l'est. En fait, nous pouvons parfois même vous demander si nous avons une bonne raison d'être inquiet, pour que nous puissions ensuite combattre cette partie irrationnelle de nous-mêmes, qui a toujours peur. Mais il y a une frontière très fine entre essayer de nous aider, et essayer de nous forcer à ne plus être angoissé. Ne nous dites jamais que nos peurs n'existent pas, ou que nous pouvons simplement nous en débarrasser en arrêtant d'y penser... ce n'est pas aussi simple. Si vous faites cela, tout ce que vous réussirez à faire, c'est nous convaincre que nous sommes inutiles — que nous ne sommes pas normaux, qu'il y a un problème avec nous que même les personnes qui nous aiment le plus ne comprennent pas. 

3. Une partie de nous sait bien que nos peurs sont irrationnelles, mais nous ne pouvons pas nous débarrasser de la partie qui ne le sait pas.
Bien sûr, nous savons que la chose horrible que nous croyons avoir dite n'était pas si terrible que cela, que la plupart des gens ne l'ont même pas remarqué et que les personnes qui étaient là ne sont pas en train de parler derrière notre dos et de dire du mal de nous. Nous savons que cela paraît ridicule, et cela semble encore plus ridicule quand nous le disons à voix haute. Mais l'autre partie de nous... C'est là que se loge l'anxiété. C'est ici qu'elle vit, qu'elle se nourrit de nous, de nos peurs les plus profondes, et qui sort de sa tanière de temps en temps pour nous rappeler qu'elle est toujours là. C'est cette partie de notre cerveau qui nous dit, "Et si cette fois, j'avais raison de m'inquiéter ?"

4. Nous sommes heureux de ce que nous avons—et de vous avoir près de nous.
Souvent, les personnes anxieuses sont qualifiées de pessimistes. Et c'est très compréhensible. Nous sommes assez forts pour tirer les conclusions les plus dramatiques possible, quasi instantanément. Mais ce n'est pas toujours ce qui suffit à nous définir. En fait, la plupart des personnes qui sont dans ce cas sont en réalité très optimistes, entre les crises d'angoisse. Nous aimons notre vie malgré tout, et nous éprouvons de la gratitude pour tout ce que nous avons, et pour vous en particulier. Nous ne voulons pas nous focaliser sur les choses négatives, mais parfois nous ne pouvons pas faire autrement. Sachez que dans tous les cas, nous vous apprécions toujours à votre juste valeur. Vous êtes notre lumière au bout du tunnel. Vous êtes la personne qui essaye de toutes ses forces de nous comprendre, de nous connaître et qui est prêt à rester avec nous et à nous accompagner.

5. Nous savons que vous ne pouvez pas toujours voir les choses de notre point de vue, mais nous apprécions quand même le fait que vous essayiez. 
En tant que personne qui ne souffre pas de problèmes d'angoisse et d'anxiété, nous savons que vous ne serez jamais capable de comprendre cela entièrement. Nous savons qu'à vos yeux, nous pouvons passer pour des personnes folles et nous avons conscience que cela peut être très frustrant de devoir tout abandonner pour tenter de nous calmer. Mais chaque fois que vous répondez à nos appels à l'aide en vous montrant compréhensifs, rassurants, en étant bons avec nous, chaque fois que vous nous prenez à part dans une pièce isolée pour nous demander ce qui se passe, ou même lorsque vous restez là, sans rien faire d'autre que de nous accorder votre simple présence rassurante, sans nous poser de questions.... Nous ne pouvons pas vous dire à quel point cela compte, parce que c'est si rare, si dur à trouver....

6. Nous aimerions pouvoir arrêter, malheureusement c'est impossible.
Même si vous pensez le contraire, nous ne faisons pas exprès de nous focaliser sur ces choses-là. Nous ne voulons pas être des personnes négatives, nous ne voulons pas casser l'ambiance. Contrairement à ce que bon nombre de personnes pensent, on ne cherche pas à attirer l'attention des autres sur nous en faisant cela. Nous savons ce que nous sommes, et nous aimerions pouvoir nous empêcher de faire ça. Mais c'est quelque chose qui est gravé profondément en nous.

7. Cela ne nous définit pas en tant que personne.
Nous avons peut-être des crises d'angoisse, et cela fait partie de nous. Mais nous avons des passions, des défauts, des qualités, une personnalité qui ne s'arrête pas là. L'anxiété est juste une de ces nombreuses choses qui sont en nous. Malgré cela, nous continuons à rire. Nous continuons à sentir de souffle du vent dans nos cheveux. Nous continuons à apprécier une tasse de café bien chaud avec un croissant le dimanche matin, ou bien le soleil qui nous chauffe la peau en été.

Et nous continuons à vous aimer. Nous continuerons toujours.


Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!