Leral.net | S'informer en temps réel



8 choses à déclarer à ses parents avant qu'il ne soit trop tard

le 13 Juillet 2015 à 10:00 | Lu 769 fois

Parfois, en grandissant, nous avons le sentiment d'être trop distants. Comme déconnectés de notre famille.

Et nous ne disons pas assez à nos parents à quel point ils comptent pour nous. Il est difficile de s'imaginer ce que nous ressentirons le jour où nos parents disparaîtront... Mais ce qui est sûr, c'est qu'on se sent brisé si on ne leur dit pas tout ce que nous devons leur dire, avant de les perdre à jamais.


 

 

 
 
 


Voici ce que je voudrais qu'ils sachent avant qu'il ne soit trop tard :
@via elitedaily
 
1. Je pense à vous chaque jour


Même quand je suis super occupé, que je suis pris dans l’engrenage de toutes les choses que m’offre ma vie trépidante de jeune adulte, je pense toujours à vous.
Je sais bien que parfois, on dirait que je ne fais pas vraiment d’efforts pour vous donner des nouvelles ou pour rester proche de vous… Pourtant, je vous assure que vous êtes toujours présents dans mon esprit comme dans mon cœur. Vous êtes ma chair et mon sang et vous faites tous les deux partie de moi, au plus profond de mon âme.
 
2. J’apprécie vraiment toutes les choses que vous faites — et que vous avez faites — pour moi


Je sais bien que je ne le dis pas, en tout cas pas assez, mais je ressens une gratitude infinie pour chaque chose que vous avez fait pour moi.
Même les plus petits détails ne passent pas inaperçus, croyez-moi… Et je n’oublie jamais de dire un petit « merci » dans ma tête. Même si j’oublie parfois de vous le dire à vous et à haute voix. Je sais que vous m’aimez plus que tout au monde.
 
3. Je vous aime, tous les deux, plus que n’importe qui d’autre


Je fais de mon mieux pour vous le dire, mais il m’est parfois difficile d’exprimer verbalement à quel point vous êtes importants pour moi. C’est une chose si difficile à décrire… Je sais juste que j’ai de la chance de vous avoir pour moi, quoi que je fasse et quoi que j’entreprenne.
Même le jour où vous ne serez plus là, c’est en vous que je puiserai la force qui me poussera à continuer d’aller de l’avant. Je vous aime tous les deux, n’oubliez jamais cela.
 
4. Je sais à quel point vous vous êtes sacrifiés pour vos enfants


Et je n’ose même pas imaginer à quel point cela a été dur, parfois. Avoir des enfants, cela signifie aussi parfois les faire passer avant soi-même. Cela implique de faire passer leurs besoins avant les vôtres, et devoir sans cesse prendre des décisions en se basant sur ce qui est le meilleur pour eux.
Sachez que je ne peux même pas accepter l’idée que vous puissiez, ne serait-ce qu’un instant, douter de cela. Et vous demander si j’ai apprécié ou non tout ce que vous avez abandonné afin de rendre ma vie meilleure.
 
5. Je suis une meilleure personne aujourd’hui parce que je vous ai eu tous les deux comme parents


C’est vous que je dois remercier pour ce que je suis devenu aujourd’hui. C’est grâce à votre tendresse, à votre feu intérieur, à votre passion et à votre compassion.
Vous m’avez appris à aimer, à me battre et à croire en moi. Si j’avais eu d’autres parents que vous, je serais radicalement différent de ce que je suis aujourd’hui, et je le sais bien.
Je sais que vous savez à quel point je vous aime et que je vous respecte, en tant que mes parents. Mais je veux que vous sachiez aussi que je vous respecte en tant que personnes ; en tant que citoyens du monde. Vous êtes les personnes que je veux prendre comme modèle. Vous êtes mes guides spirituels, et mes héros.
 
6. Vous me manquez profondément


Lorsque je suis loin de la maison, mon cœur saigne. J’ai choisi de vivre ailleurs, mais cela ne change rien à l’intensité de mon amour pour vous. Vous me manquez constamment et parfois, j’essaye d’imaginer à quoi ressemblerait ma vie si je vivais plus près de la maison.
Vous me manquez, oui… mais je comprends aussi que vous voulez que je poursuive mes rêves et que je vive ma propre vie.
 
7. Je fais des cauchemars quand je pense que je risque de vous perdre


Je sais bien que je dois faire face à la réalité, que vous ne serez pas là éternellement et qu’un jour, je serais orphelin. J’ai des cauchemars, quand je pense à cela. Je veux que vous sachiez à quel point je vous aime, et tout ce que vous signifiez à mes yeux. Quand vous serez partis, rien ne sera plus jamais comme avant et je voulais que vous le sachiez.
 
8. Ce ne sera pas un « adieu », mais un « au revoir ».


Même quand vous ne serez plus de ce monde, vous serez toujours à mes côtés. Et je suis bien obligé de me souvenir de cela assez souvent. Vous ne serez peut-être plus là physiquement, mais vous continuerez à vivre au fond de mon cœur. Je veux me souvenir, à jamais, de toutes les choses, même des plus petites et des plus insignifiantes… Garder des petits morceaux de vous en moi, pour toujours.
C’est un petit peu réconfortant pour moi de se souvenir de cela, parce que même quand nous perdons ceux que nous aimons, ils ne s’en vont jamais vraiment.
demotivateur.fr