Leral.net | S'informer en temps réel



90% des hôpitaux anglais manquent d’infirmiers et infirmières

le 22 Décembre 2015 à 11:38 | Lu 2584 fois

Quatre-vingt-dix pour cent des hôpitaux anglais n’ont pas assez d’infirmiers pour s’occuper des patients, révèle le Service national de santé (NHS) dans un nouveau rapport publié hier.


90% des hôpitaux anglais manquent d’infirmiers et infirmières

 

Selon un rapport mensuel, 207 des 225 hôpitaux anglais n’ont pas été en mesure d’atteindre leurs objectifs en matière de nombre d’infirmiers dans les services. 81 % des hôpitaux n’ont pas atteint ces objectifs pendant les nuits et 79 % des hôpitaux n’ont atteint leurs objectifs ni de jour, ni de nuit.

Le rapport précise que dans certains établissements hospitaliers, un infirmier ou une infirmière doit s’occuper de 22 patients.

Une étude menée auprès d’un millier d’infirmiers et infirmières a également montré qu’ils sont soumis à d’intenses pressions car ils ne sont pas en mesure de dispenser des soins d’une qualité appropriée. La moitié de ces infirmiers ont déclaré qu’il n’y avait que rarement ou même jamais assez de personnel disponible. Les trois quarts des infirmiers interrogées ont dit qu’ils étaient obligés de quitter les patients sans avoir pu leur apporter les soins nécessaires.

Nul n’ignore qu’en Angleterre, les hôpitaux sont confrontés à une pénurie d’infirmiers, explique un média local, ajoutant qu’un certain nombre d’établissements ont déjà été contraints de recruter massivement à l’étranger.

« Disposer de toutes les ressources nécessaires en personnel est la priorité. Nous avons recruté 7 600 infirmiers supplémentaires dans nos services depuis mai 2010, et 50 000 infirmiers sont actuellement en formation, » a affirmé le porte-parole du ministère britannique de la Santé.

« Nous savons que les hôpitaux ont de grands défis à relever. Nous aidons le NHS à recruter le personnel dont il a besoin au juste prix, en combattant les agences de recrutement sans scrupules et en économisant les milliards de livres qui se perdaient dans les méandres administratifs de façon à ce que le maximum d’argent soit utilisé auprès des patients, » a-t-il ajouté.

Times24.info