Leral.net | S'informer en temps réel

A Dakar, choc des cultures entre Barack Obama et Macky Sall sur l'homosexualité

le 27 Juin 2013 à 22:44 | Lu 1121 fois

Dakar (Sénégal), envoyé spécial. Choc des cultures, choc des continents. Première expression publique de Barack Obama sur la terre africaine qu'il va visiter pendant une semaine, la conférence de presse donnée conjointement, jeudi 27 juin, par le président américain et son homologue sénégalais Macky Sall, a commencé par un instant de vérité.


A Dakar, choc des cultures entre Barack Obama et Macky Sall sur l'homosexualité
Alors que les Sénégalais vivent dans une pauvreté souvent extrême et que le pays est menacé par la vague islamiste venue du Sahel, la première question posée par une journaliste américaine a porté sur la décision rendue la veille par la Cour suprême américaine favorable au mariage homosexuel. Elle s'adressait non seulement à M. Obama, mais au président sénégalais, pour ainsi dire sommé de prendre position sur une éventuelle décriminalisation de l'homosexualité au Sénégal.

PAYS DIFFÉRENTS, RELIGIONS DIFFÉRENTES

Le président américain a salué "une victoire pour la démocratie américaine. Je crois, a-t-il ajouté, qu'à la racine de ce que nous sommes en tant que peuple, en tant qu'Américains, il y a le précepte de base que nous sommes tous égaux devant la loi".

Diplomate, Barack Obama, a rappelé que des pays différents, des religions différentes pouvaient avoir des "visions différentes", mais que le devoir des Etats était de "traiter chacun également".

Qu'allait répondre le chef de l'Etat sénégalais, lui qui dirige un pays musulman où l'homosexualité, tabou absolu, est un sujet politiquement instrumentalisé, notamment par les islamistes qui y voient la marque de l'occident décadent ?

"PAS PRÊTS À DÉPÉNALISER L'HOMOSEXUALITÉ"

Macky Sall ne s'est pas démonté. "Le Sénégal est un pays tolérant qui ne fait pas de discrimination en termes de traitement sur les droits (...). Mais on n'est pas prêts à dépénaliser l'homosexualité. C'est l'option du Sénégal pour le moment. Cela ne veut pas dire que nous sommes homophobes. Mais il faut que la société absorbe, prenne le temps de traiter ces questions sans qu'il y ait pression."

Mais le président sénégalais ne s'est pas contenté de cette riposte prudente. "C'est comme la peine de mort, a-t-il taclé, une question que chaque pays traite [à sa façon]. Nous l'avons abolie depuis longtemps. Dans d'autres pays, elle s'impose parce que la situation l'exige. Nous respectons le choix de chaque Etat." Le Sénégal a aboli le châtiment suprême depuis 2004. Seuls dix-huit des cinquante Etats des Etats-Unis en ont fait autant. Choc des cultures, choc des mots et des éloquences.

Source:Lemonde


1.Posté par Honneur le 27/06/2013 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis vraiment fier de notre Président. Non seulement il a répondu sans complexe sur l'homosexualité et sans langue de bois mais en plus il a su renvoyer la patate chaude à l'homme le puissant au monde avec la peine de monde. Kounek ak sa ande.
Fier d'être sénégalais.

2.Posté par Cisse le 28/06/2013 00:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dara leroul doufi amé mo wor

3.Posté par Nekh le 28/06/2013 02:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dara ler na kay.Faranssé yi ler nagne nga wax lane ishh. Bravo Macky pour les belles réponses mais surtout thiabaxal bi nga def Barack( peine de mort)...mdrrrr.
Ils ont leurs lois kils trouvent parfaites alors kils nous laissent avec nos lois.C est tout.
Mbirou guerté ak sene mane naniou si negocier ak mom mais pas mbirou goorjiguene nako wax wa deukam niou xam ni nioune Senegal kene dou niou imposer dara légui ndah danio war wané sounou bop kom nieup.
Finit les tapalé et les sathioune xaliss ak wax loula nekh.
Wade ay tali la défar Macky mom jikko yi lay défar.
Ler na ???

4.Posté par pape le 28/06/2013 04:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mandal,linguén beut la ken dou déf té ken douko wakh nak.lane moy Leroul.qui vous dit que sou wakhé doufi amé jamais,son successeur nieuw imposé ko fi nak?

5.Posté par pas très clair le 28/06/2013 07:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On aurait aimé que le président SALL dise que lui ne légalisera jamais le mariage homosexuel. Mais quand il dit que nous ne sommes pas encore prêts pour le faire, là on a des raisons valables de douter. C''était l''occasion inespérée de nous convaincre

6.Posté par pas très clair le 28/06/2013 07:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On aurait aimé que le président SALL dise que lui ne légalisera jamais le mariage homosexuel. Mais quand il dit que nous ne sommes pas encore prêts pour le faire, là on a des raisons valables de douter. C''''était l''''occasion inespérée de nous convaincre

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 20:39 Yahya Jammeh félicité par les Etats-Unis

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage