leral.net | S'informer en temps réel

A LA TABLE DE … ABLAYE MBAYE, Artiste Chanteur « Non-voyant, il joue au foot et « voit » les belles filles… »

« J'ai un 6eme sens tres devoloppé, c'est un don de dieu »

Ablaye Mbaye est non-voyant, mais il serait capable de tout dire ou presque de vous (les femmes en particulier) rien qu’en vous touchant. Avec ses copains de quartier, il joue au foot au poste de … gardien de buts ! L’artiste nous a invités à sa table à l’heure de la coupure du jeûne, c’était le dimanche 22 septembre, dans sa maison familiale à Fass. Entre café, dattes, lait et croissants, Ablaye s’est dévoilé y compris sur des aspects relevant de son intimité.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Octobre 2008 à 06:08 | | 1 commentaire(s)|

A LA TABLE DE … ABLAYE MBAYE, Artiste Chanteur « Non-voyant, il joue au foot et « voit » les belles filles… »
Á peine sommes-nous installés dans le salon que Ablaye Mbaye se lance : « Je suis toujours dans la musique, je suis sur quelques projets mais je prends mon temps pour bien mener tout cela et, d'ici peu, vous verrez les résultats. Avec le groupe que j'ai formé (Ndlr : Ngalo, hospitalité en pulaar), nous allons casser la baraque! » Notre hôte répondait á une question que nous lui avions posée alors qu'il nous recevait sur le seuil de la demeure familiale. Une question posée comme ça, après les salutations et les présentations, histoire de « dire quelque chose » en marchant.

Á propos de sa carrière, nous croyons savoir que Ablaye a signé avec une grande maison de disques, une Major en langage branché. « C'est juste une proposition qui nous a été faite », rectifie-t-il.

L' « enfant de Fass » a promis de casser la baraque ; en attendant, nous cassons la croûte. Les dattes circulent. Café, lait, pain ...le menu est d'une composition variée. L'artiste est prolixe et boulimique. Vos serviteurs aussi : nous posons des questions, certes, mais nous n'oublions pas de marquer des « pause-régale ».

Ablaye revient sur sa « désertion » en France alors qu'il était parti naguère pour quelques jours de vacances. « J'étais en France pour des vacances, c'est vrai. Sur place, des amis musiciens » français m'ont invité à un dîner au cours duquel j'ai chanté sur une musique qu'ils voulaient me faire écouter. Ils se sont montrés enthousiastes à l'idée que l'on pourrait travailler ensemble. Comme j'aime essayer de nouvelles choses, j'ai accepté et nous avons fait quelques maquettes. Nous avons également fait des tournées en France, en Allemagne et au Maroc. C'est là la raison de mon séjour prolongé en France ». Que l'on arrête alors de parler de désertion ! Et de toute façon Ablaye est bien de retour depuis, transpirant la forme en cette période caniculaire. « Je suis rentré pour réaliser des choses chez moi au Sénégal. Mais j'ai débarqué avec un album (« Maag na », « j'ai grandi » en langue Wolof), puisqu'il n'était pas question de revenir les mains vides après tout ce que les gens ont raconté », fait-il savoir.

Á l'instar de l'artiste qui dit être un « musicien universel » et qui « aime diversifier les styles musicaux ». nous aimons nous aussi varier les sujets de conversation. Non voyant, on entend souvent Ablaye Mbaye répéter : « J'ai vu dans telle ou telle émission »... Ablaye est-il non-voyant ou pas ? « En tout cas ce n'est pas un lapsus dans la mesure où, selon moi, c'est l'esprit qui voit », explique-t-il, « Mais ce n'est quand même pas votre esprit qui capte les balles lorsque vous jouez au foot et que vous êtes gardien de buts ! C'est cela qui est impressionnant ». Ablaye de rétorquer : « Au début de l'interview, vous m'aviez décrit comme un artiste chanteur, n'est-ce-pas ? Alors je suis un artiste, et un artiste doit impressionner ». Non mais plus sérieusement, Laye. « Je ne peux pas expliquer ce phénoméne ; je dois avoir un sixiéme sens hyper développé ou un truc du genre. J'ajoute que lorsqu'on me présente à des femmes, je suis capable de vous dire qui est la plus belle, la couleur de sa tenue, etc. C'est un don de Dieu, vous savez »

« Le rêve de voir ma mère m'habite en permanence »

En parlant de femmes, justement, elle est où l'épouse de notre homme ? « Elle est là », répond t-il laconiquement comme pour nous inviter à abandonner ce terrain. « II vaut mieux laisser tomber ce sujet, je n'ai pas trop envie de l'aborder », supplie-t-il. D'accord, mais pourquoi ne pas dire simplement : « nous avons divorcé » ? « Je n'en sais rien ; je ne peux rien vous dire » assène Ablaye Mbaye qui, bien plus tard, affirme... qu'il compte se remarier! « Á l'instant, poursuit-il, je ne vois que mes projets et réfléchis à comment les faire aboutir. Pour autant je ne laisse pas tomber les nanas. Et puis, je suis un mec attirant, non ? »

Au Bon Dieu, Ablaye demande une faveur: ouvrir les yeux une seconde pour voir sa mère chérie. Son public aussi. « Le rêve de les voir un jour m'habite en permanence ».

Par Mame Sira KONATE et F NZALE

Source: DakarLife Magazine



1.Posté par bouina le 19/10/2008 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

escroc!!!!!!!!!!!!!escroc!!!!!escroc!!!!!!!!escroc!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image