leral.net | S'informer en temps réel

A Tivaouane, ces actes lourds posés par le superviseur Sophie Ndiaye Cissokho en faveur du très contesté milliardaire Serigne Sall

Des superviseurs comme Sophie Ndiaye Cissokho, ça ne court pas les rues, et pour cause. Dans la Communauté rurale de Koul, localité située dans le département de Tivaouane. Elle a posé autant d’actes lourds qui ne sont pas de nature à rassurer les plus sceptiques, quant à sa neutralité entre les différentes tendances de l’Alliance pour la République (Apr).


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Avril 2014 à 01:01 | | 3 commentaire(s)|

A Tivaouane, ces actes lourds posés par le superviseur Sophie Ndiaye Cissokho en faveur du très contesté milliardaire Serigne Sall
La bonne dame, qui s’était rendue hier à Koul pour le montage du Comité électoral de l’Alliance pour la République (Apr), est arrivée vingt-quatre heures auparavant sur les lieux. Et Actusen.com a soulevé un fait qui garde toute sa part de bizarrerie. Pour cause, dans la nuit du 12 au 13 avril, au moment où la localité était plongée dans les bras de Morphée, elle a nuitamment reçu le nommé Serigne Sall, patron des dissidents au domicile d’une pharmacienne à Meckhé.

Ce qui a suscité le doute sur fond de rage chez l’autre tendance regroupant Katim Touré, Ousmane Ngom Fall le jeune Modou Fall, ainsi que les militants authentiques de l’Apr dans ladite localité. Aussi, dans la journée de ce dimanche, Sophie Ndiaye Cissakhon, après avoir reçu le Comité électoral des responsables de l’Apr, s’est tapé le luxe d’aller diriger le meeting qu’organisait Serigne Sall, avec une frange du Parti socialiste.

Koul, folle de colère, annonce un jihad sur fond de liste parallèle

Comme si elle avait délibérément opté de se tirer une balle dans la tête, d’après une vidéo que nous détenons, le superviseur a clairement tenu des propos assez compromettants, en «rebaptisant» ce dernier «monsieur le président» ; et plus loin, elle dit «Serigne, le président a besoin de majorité et vous l’avez. En plus celui qui est majoritaire aujourd’hui n’en parlons pas quand il s’agit de la mairie ».

Modou Fall, l’un des responsables que nous avons eu au téléphone, a déclaré à qui veut l’entendre que : «jusqu’à l’extinction du soleil, nous responsables de l’Apr de Koul, nous ne nous rangerons jamais derrière Serigne Sall dont nous doutons l’appartenance au Parti. Au cas où l’Apr voulait nous l’imposer, nous confectionnerions notre propre liste et nous ferions face».

Parlant du superviseur, Modou Fall déclare : «nous ne sommes pas du tout d’accord avec le comportement du superviseur Sophie Cissakho. Elle nous a dit qu’elle a convoqué à la place publique, or, c’est nous qui l’avons appelée à Koul et à la maison communautaire avec le coordonnateur. En plus, en acceptant d’aller au meeting d’un dissident, tout laisse croire à des manœuvres politiciennes».

Actusen.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image