leral.net | S'informer en temps réel

A l'Escadron de la Gendarmerie de Linguère: Les voleurs font main basse sur 29 béliers dont 10 appartement au Président du Tribunal

Des voleurs, on en voit à la pelle tous les jours. Mais des larrons aussi téméraires que ceux dont Actusen.com va vous narrer, ça ne court pas les coins et recoins du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Septembre 2014 à 20:42 | | 7 commentaire(s)|

A l'Escadron de la Gendarmerie de Linguère: Les voleurs font main basse sur 29 béliers dont 10 appartement au  Président du Tribunal
En effet, votre site a appris de sources dignes de foi et concordantes qu’en direction de la prochaine fête de Tabaski, des voleurs ont eu l’outrecuidance, dans la Commune de Linguère, de faire main basse sur dix béliers appartenant au Président du Tribunal départemental de Linguère. Sans blague, alors !

Les larrons se sont même tapé le bélier, celui-là même que le magistrat le plus craint de toutes les prairies du Djolof devait égorger pour la fête de Tabaski prévue le 5 octobre prochain, d’après la Commission nationale chargée de scruter le Croissant lunaire.

Les malfrats ont réalisé leur coup vers 2 heures du matin, au Service départemental de d’élevage. Mais le meilleur est à venir, et pour cause. Car le Service départemental de l’Elevage est contigu aux locaux de l’Escadron de la Gendarmerie de Linguère.

Le Président du Tribunal départemental saigne à hauteur de 10 têtes ; le Chef de Service de l’Elevage, puissance 4…

Sur place, ils ont tout nettoyé, sous le nez et la barbe des gendarmes, qui, en principe, devaient être plongés dans les bras de Morphée.

En d’autres termes, les quatre béliers emportés appartenaient au Chef de Service départemental de l’Elevage de Linguère, Mamadou Moustapha Cissé ; les dix au Président du Tribunal départemental ; le restant du troupeau revenait aux autres Chefs de services départementaux.

Bref, ce sont 29 béliers qui ont été dérobés. Au réveil, ils n’y ont vu que du feu ! Du coup, tous ceux, qui espéraient eux aussi, égorger les béliers, le jour de la fête du mouton, ont vu ces visiteurs indésirables leur arracher leur rêve.

Selon des sources de Actusen.com, aux dernières nouvelles, les voleurs ont été aperçus à Affé, village situé à 35 kilomètres de la Commune de Linguère. Alors, avertissement sans frais pour les chefs de familles qui élèvent, depuis des mois, des béliers pour le 5 octobre prochain.

Mais aux voleurs qui seront arrêtés d’ici à des mois. En effet, le Tribunal de Linguère pourrait avoir la main lourde, très lourde même, en cas de procès.

Actusen.com






Hebergeur d'image