leral.net | S'informer en temps réel

A la Une des journaux du lundi 7 novembre 2016: Focus sur la sortie virulente du Khalife de Pire Moustapha Cissé à l’endroit de la classe politique


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Novembre 2016 à 09:22 | | 1 commentaire(s)|

A sa une, "Le Populaire" revient sur la sortie musclée de Serigne MoustapheCissé au 147ème Gamou de de la cité religieuse et titre le Khalife de Pire clashe les politiciens. Le journal rapportant notamment qu’il a déclaré que, « au Sénégal, nous n’avons pas d’hommes politiques, mais plutôt des politiciens ».

Le Quotidien ajoute qu’el Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares des politiciens. Et dans "La Tribune", le Khalife de Pire Moustapha Cissé met en garde et déclare, « évitez d’organiser des marches ou des combats les vendredis ». Et selon L’AS, au Gamou annuel de Pire, le Khalife Moustapha Cissé tacle la classe politique.

Procès Barthélémy Dias, chronique d’une affaire d’Etat, c’est à la une du journal "Enquête" qui rappelle que le député-maire est convoqué demain devant la commission ad hoc de l’Assemblée Nationale et revient sur 5 ans d’une procédure riche en révélations, le journal parle également d’une affaire alambiquée. Justement "Walf Quotidien" relève que concernant la levée de son immunité parlementaire, Barthélémy Dias fera face à la commission ad hoc demain.


Visite de Mohamed 6 au Sénégal, Macky magnifie l’amitié entre les deux pays, souligne Enquête. Mieux, il déclare dans "La Tribune" « entre le Maroc et le Sénégal, c’est une relation d’amour spéciale ». Libération parle ainsi d’un accueil royal pour Mohamed 6 en visite au Sénégal.

A quelques jours du Magal de Touba, "l’Observateur" s’entretient avec le porte-parole du Khalife Général des mourides Serigne Bass Abdou Khadre et titre à sa une, Touba à voix Bass. Le journal revenant sur ses critiques, son avis sur les relations entre Touba et le pouvoir, l’affaire Karim, le Magal 2016 ou encore les chantiers.

Entre satisfecit de Macky et dures réalités, le Sénégal qui marche, souffre, caricature à sa une La Tribune. Le journal souligne que malgré une demande sociale présente et pressente, un débat politique au ras-des-pâquerettes, ainsi que la résurgence de pratiques longtemps décriées sous Wade, le Président Macky Sall estime que le pays marche, accélère et va décoller. Un décollage illusoire, selon le journal. Pendant ce temps, "L’AS" rapporte à sa une qu’au sujet du contentieux autour du fichier électoral et des problèmes de carte d’identité, la coalition de l’opposition Wattu Sénégal écrit au Président Macky Sall.

"L’Observateur" renseigne que le couple présidentiel s’est rendu au chevet des blessés de la mutinerie de Reubeuss au pavillon spécial. Le journal informe que la première dame s’engage à prendre en charge l’un des mutins handicapé alors que le Président Sall s’est porté au secours d’un autre amputé du bras. Résultat, constate l’AS, au sujet de la grève de la faim, le procureur de la république obtient la fin de la diète.

La Banque des institutions mutualistes d'Afrique de l'Ouest (Bimao) est au bord du gouffre, renseigne à sa une "Libération". Près de 20 milliards de FCFA de crédits sont dans la nature, ce qui apoussé la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest à taper sur la table. Toujours dans ce secteur des banques, WalfQuotidien parle de protection et de mensongère ou comment les banques saignent leurs clients.

Panne de la chaloupe en pleine mer, Gorée échappe au naufrage, titre en alerte à sa une, "Le Quotidien". Le journal de révéler que comme le bateau Le Joola, la chaloupe naviguait avec un seul moteur.

En sport, football, L’Observateur relève que l’attaque des Lions carbure avant de défier l’Afrique du sud avec des doublés de Sadio et de Konaté, DiaoBaldé et Famara Diedhiou buteurs. Des performances qui sont de bon augure à une semaine de la rencontre comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2018 entre le Sénégal et l’Afrique du Sud.

Source: Leral.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image