leral.net | S'informer en temps réel

A propos de Charlie Hebdo ! Par Serigne Fallou Dieng


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Janvier 2015 à 02:00 | | 12 commentaire(s)|

A propos de Charlie Hebdo ! Par Serigne Fallou Dieng
Le Cercle des intellectuels soufis regrette ces tueries et se joint au concert réprobateur -à l'échelle mondiale - des sauvageries qui ont coûté la vie à des Journalistes dessinateurs et endeuillé la rédaction de ce journal islamophobe et provocateur. Une agression qui suscite une chaîne de réprobations et de condamnations du monde entier, tant du côté islamique et "pan-arabique" que notamment celui provenant de l'institution Al-Azhar, principale autorité de l'Islam sunnite, qui déplore une attaque «criminelle » et souligne que l'Islam dénonce l’utilisation de toute violence en ce qui le concerne de quelque bord qu'il puisse se situer, Dans le même temps, la Ligue des Etats Arabes a rejeté avec force, ce qu'il qualifie d'attaque terroriste sanglante . On note aussi le même son de cloche chez la plus haute représentation des musulmans de France, le conseil français du culte musulman qui, condamne «avec la plus grande détermination l'attaque terroriste d'une exceptionnelle violence, commise contre le journal Charlie Hebdo». Il appelle la communauté musulmane à la vigilance, surtout dans un contexte international, alimenté de tensions politiques par les délires de groupes terroristes se prévalant injustement de l'islam.

L'église de France, de son côté, soutient qu'« une telle terreur est évidemment inqualifiable. Rien ne peut justifier une telle violence. Elle touche de plus la liberté d’expression, élément fondamental de notre société. Cette société, constituée de diversités de toutes sortes, doit travailler sans cesse à la construction de la paix et de la fraternité. La barbarie ainsi exprimée dans cet assassinat nous blesse tous. Dans cette situation où la colère peut nous envahir, nous devons plus que jamais, redoubler d’attention à la fraternité fragilisée et à la paix toujours à consolider. ».

Quant à le Grand Rabbin de France, Haim Korsia, a pour sa part réagi sur Twitter pour horrifier l'attaque et signer que la nation toute entière est en deuil, elle doit se rassembler dans un élan de solidarité : « La Nation toute entière est en deuil. Elle doit se rassembler dans un élan de solidarité et de fraternité autour des familles ».
De ce point de vue le cercle réaffirmé sa position de principe qui voudrait que le terrorisme n'est -d'aucun point de vue - islamique. Mais tout de même le cercle ne considère nullement cette attaque comme étant un retour de manivelle contre l'engagement de la France dans la lutte contre le terrorisme de l'organisation de l'Etat islamique «Daesh»


Première leçon : le Cercle subodore une stratégie d'endiguement sociétal, des approches islamiques - qui commencent à faire recette dans la société française et la banlieue parisienne - dans le sillage de la construction d'un vivre ensemble. Cette stratégie de fracture sociale consiste à insuffler un ressort de nausée dans le psychique français, pour que le citoyen français s'emballe tête baissée, dans les sirènes islamophobes et vociférations autour de l'identité nationale.
Et cette analyse n'est pas saugrenue, eu égard à la sérieuse coïncidence entre la date de publication du livre du polémiste français Michel Houellebecq «la soumission » prévue le 07 janvier 2015, et le jour de l'attentat meurtrier.
Ce livre de politique fiction, qui qualifie les Français comme des avachis et capitulards, chercherait à susciter la «nausée» chez les Français, pour qu’en fin de compte, ils se soulèvent contre les musulmans. Il n'échappe plus à personne maintenant, que les musulmans risquent de devenir demain, la proie facile des plus fantasmatiques de ceux qui les haïssent, m’avoue un ami juif. La trame du livre de M. Houellebecq, représente une uchronie islamophobe, qui se drape des artifices littéraires et philosophiques pour inciter les Français à une fuite en avant démocratique, et basculer ensuite dans les travers d'un «fanatisme de l'exécration et l'extrémisme du dégoût »

Deuxième leçon: elle se traduit par le fait que la France semble être dans le sillage des États-Unis. Eu égard à cette approche de la globalisation et de la transnationalisation proposée par les gourous de la sécurité, terrés au Pentagone et cherchant à dérouler les vieilles recettes de la théorie du choc des civilisations. Théorie formulée par Bernard Lewis, pour le compte du Conseil de sécurité nationale États-unien et qui a été vulgarisée par Samuel Huntungton. Cette théorie, n’est plus une stratégie de conquête, mais une réponse à une situation prévisible. Elle visait en fait, à persuader les populations membres de l'OTAN à un affrontement inévitable.
Et c'est cette logique –d’affrontement inévitable, qui prend préventivement, les dehors de la guerre contre le terrorisme - qui a suggéré et inspiré les lois du "patriot'act" américain, votées en 2001 par le Congrès américain.

C’est ainsi que la France s'apprête à étrenner une loi de même nature, appelée la loi sur la programmation militaire, qui entrerait en vigueur le 15 janvier prochain. Cette loi, tombe comme une véritable loi martiale numérique. «La LPM rend encore un peu plus réel, le cauchemar d’une société de sécurité maximale, qui multiplie les dispositifs panoptiques pour une surveillance globale, dématérialisée et invisible. L’extension et l’intensification, de la surveillance toujours plus large et diverse des populations, permettent de relier dans un même continuum sécuritaire, le contrôle du terrorisme, de la criminalité et des migrations. Ce qui forme la base d’un nouvel ordre sécuritaire globalisé, optimise le repérage et la détection des ennemis intérieurs et extérieurs. L’articulation de l’immigration à la représentation de l’Islam, comme menace socio-économique intérieure et géopolitique extérieure, commande un rapprochement de la politique de sécurité intérieure et de défense nationale. Ce qui conduit à une globalisation du contrôle et la nécessité d’une lutte conjointe.
Donc, partant de cet état de fait, la France serait en voie de chercher une caution morale pour une application rigoureuse de ladite loi (LPM).

Pour conclure, le Cercle condamne avec fermeté l'agression sanguinaire ayant causé la perte de nombreuses vies humaines d’innocentes personnes.

Serigne Fallou Dieng Abu loubaabat
President cercle des intellectuels soufis


i[






Hebergeur d'image