leral.net | S'informer en temps réel

A propos des Daaras modernes sous Me Wade

La constitution de 2001 met l’Etat du Sénégal dans l’obligation de prendre en charge l’Education universelle de tous les enfants.
C’est dans ce cadre que la loi d’orientation de 1991 de l’Education nationale, issue des Etats généraux de l’Education et de la Formation(EGEF), fut modifiée en 2004, pour permettre la prise en compte de l’Education religieuse à l’école, et des enfants des daaras (talibés).


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Mars 2013 à 22:24 | | 0 commentaire(s)|

A propos des Daaras modernes sous Me Wade
La première étape fut l’introduction de l’enseignement religieux dans les écoles publiques avec l’élaboration d’un Curriculum et la production de plus de 700000 manuels pour l’enseignement de l’Arabe dans les écoles publiques, avec l’appui de la BID (projet BID IV).
Parallèlement, des collèges franco arabes sont créés, de même que l’introduction du trilinguisme (français, arabe et langue nationale).
En 2008, avec la création de l’Inspection des Daaras modernes, l’Etat a construit une vingtaine de daaras modernes, recensé plus de 2004 daaras à travers tout le Sénégal, en s’appuyant sur les Inspections d’Académie et l’Association Nationale de maîtres coraniques. Parallèlement, le régime libéral a initié le recrutement de milliers d’enseignants arabes pour appuyer le projet.
Un nouveau projet BID, avec un financement de plus de dix milliards déjà installé, doit dans une première phase, construire 64 daaras, avec, comme objectif ultime, la modernisation de tous les daaras recensés, en rapport avec l’Etat et d’autres bailleurs. La convention a été signée en Aout 2011 par le Ministre de la Coopération Internationale d’alors, Karim WADE avec la BID. Monsieur Kaliou Diallo, en tant que Ministre de l’éducation nationale avait négocié la répartition avec la BID : 32 Daaras publics et 32 Daaras privés.
Depuis ce temps, chaque année, l’Etat affecte des enseignants arabisants et francophones, payés par l’Etat lui-même dans les daaras, équipe en tables blancs, met les manuels à disposition et installe des cantines pour l’appui à la restauration des apprenants.
L’objectif final étant la prise en charge total, au plan budgétaire de tous les enfants talibés, dans des daaras modernisés avec un statut (critères d’ouverture et de reconnaissance), un règlement intérieur (interdisant les châtiments corporels, la mendicité et toute forme de sévices) et un curriculum.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image