leral.net | S'informer en temps réel

A quand la discipline à l’aéroport de Dakar ?

Au moment où notre pays s’inscrit dans une optique de promotion d’un tourisme attrayant et attractif, il est inconcevable de laisser perdurer ces pratiques obscènes qui ne font que ternir l’image de notre cher Sénégal.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Juillet 2013 à 18:18 | | 15 commentaire(s)|

A quand la discipline à l’aéroport de Dakar ?
En effet, toute personne de bonne foi conviendra avec moi qu’il est temps d’amorcer une réforme tendant à assainir notre principal lieu d’accueil de visiteurs étrangers qu’est l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. Les personnes qui y atterrissent sont confrontées à d’énormes difficultés causées par un grand lobby qui s’y est implanté.

D’abord les agents de l’ADS (Agence des Aéroports Du Sénégal), dont le travail consiste à aider gratuitement les passagers à emmener leurs bagages et à ramener les charriots à l’intérieur de l’aéroport, réclament de l’argent aux passagers au moment de leurs céder leurs bagages. Certains même sont prêts à ne pas effectuer la livraison tant que « leur rémunération » n’est pas encaissée, et ce, au vu et au su de tout le monde y compris des agents de sécurité qui y sont déployés.

Une fois l’obstacle des agents en tenue verte franchi, la personne qui vient d’arriver au Sénégal, avec la fatigue du voyage, se heurte à d’autres plus compliqués. Celle-ci verra plusieurs individus s’acharner d’un coup sur elle. Pendant que les uns crient « échange, échange, échange » pour faire allusion à la conversion de la monnaie de l’arrivant avec celle sénégalaise, les autres se l’arrachent en scandant « taxi, taxi, taxi » sans oublier ceux qui vendent des puces ou cartes de recharge téléphoniques.

Il est évident que les pickpockets qui ne raffolent que de ces moments seront de la partie.
Ma formation de juriste m’interdit de dénoncer une situation existante sans pour autant pouvoir proposer une alternative. A ce titre, je propose aux autorités aéroportuaires d’ériger des tentes payantes pour ceux qui veulent exercer le travail d’échange de monnaie ou de vente de puces et recharges de sorte que personne ne va intercepter quelqu’un qui vient d’arriver.

Pour les taxis, l’administration de l’aéroport doit discuter avec les chauffeurs sur un tarif unique pour chaque destination qui sera affiché et par conséquent les taxis se mettront en rang et prendront les clients au fur et à mesure de leur arrivée.

Relativement aux agents de l’aéroport qui s’amusent à monnayer l’utilisation des charriots, il appartiendra aux autorités de prévoir de lourdes sanctions contre ceux qui le feraient et de mettre en place une commission de veille.

A la lumière de toutes ces considérations, il appartient au gouvernement de la république du Sénégal en général et plus particulièrement aux autorités aéroportuaires de prendre les mesures idoines afin de faire cesser pratiques scandaleuses à l’aéroport de Dakar.

C’est bien d’appliquer la réciprocité des visas, d’en faire une promotion pendant la saison touristique, de prévoir une tournée internationale avec des symposiums, forums et concerts animés par le ministre du tourisme rien pour promouvoir la destination Sénégal. Mais, force est de constater que ces programmes bénéfiques pour le Sénégal seront sabotés par des personnes qui ne comprennent même pas la gravité de leurs actes.

Ce beau pays nous appartient, et personne n’a le droit pour quelque privilège que ce soit de ternir son image.



Etudiant en Master 2 de droit Privé,
Droit des affaires à l’UCAD
Email : diagneaba@gmail.com





1.Posté par PEACEDJOLOFF le 08/07/2013 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BRAVO,
je pense que si vous arrivez à la porte de sortie c'est un grand soulagement, oubliez pas la longue pour faire les formalités de police, les "passes droits", l'attente interminable des bagages,
Y'a tellement de choses à régler dans notre cher Sénégal,

2.Posté par Djinné le 08/07/2013 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellente contribution.
Mais c'est un bordel organisé depuis belle lurette.
Et quand on refuse le développement...

3.Posté par boy diol''s le 09/07/2013 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien dit, je ne vois pas pourquoi ces gens de l'ADS traînent labas pour aider les passagers, je suis passé dans beaucoup d’aéroport dans le monde, mais je n'ai jamais vu des porteurs de bagages ce phénomène n'existe plus, en europ partout ou tu vas chaque passagers gére ces propres bagages à l'aide d'un chariot mais au Sénégal on te loue presque le chariot et si on te donne un coup de main dans la poussette et tu paie une fois dehors, en plus tu risque de te faire voler une valise en meme temps, sans parler des taxi-mans et leurs rabateurs de clients qui t'harcellent une fois dehors!

4.Posté par J. Van leusden le 09/07/2013 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit!

5.Posté par danielle le 09/07/2013 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en parlant des porteurs... c'est vrai qu'il n'y en a plus beaucoup dans le monde mais c'est aussi vrai qu' ailleurs il n'y a plus de gymnastique supplémentaire à faire passer les valises dans les machines, en hauteur de surcroit... le but de leur présence "gratuite" doit sans doute etre d'aider les passagers fatigués (vol, heure d'arrivée, attentes interminables....) à cette manœuvre....
... apres ce passage... ils restent utiles... car le chemin entre le batiment et les taxis est pour le moins cahotique... trous, bosses, fosses.... que de chariots renversés qd on ne connait pas...

6.Posté par mickael le 09/07/2013 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Felicitation .. et encore il faut la aussi voir le prix prohibitif des taxis sans compter ceux qui vous force pour prendre votre valise.. vous etes alors "entouré" par une meute d'individus. Je dois avouer que la première fois j'ai eu un immense sentiment d'insécurité et j'ai dû donner des sommes d'argent à plusieurs pseudo "intermédiaires" sous l'oeil de plusieurs gendarmes .. puis dés que je fus "installer" dans un pseudo taxi qui serait bon pour la casse dans n'importe quel pays.. un gendarme a réclamé 1000 fcfa à mon taxi que j'ai dû régler pour enfin partir !!
bref la 1ere vision de ce Sénégal est dramatique pour des touristes ... il est URGENT de mettre des forces de l'ordre digne de ce nom et comme vous l'exprimer clairement de reglementer la totalité des arrivées des touristes juqu'à de vrais taxis !!
mais le gouvernement en a t il les moyens et surtout l'envie !! la corruption et les combines commencent certainement par le haut de l'Etat ;

7.Posté par fallene le 09/07/2013 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C est vrai il faut le dire haut et fort ces multiples problemes que nous rencontrons a l aeroport de dakar et qui ne voit nul part ailleurs, mais que malheureusement jamais ne trouvera de solution puiseque nos autorites en charge du bon fonctionnement ne ferons ni ne dirons jamais rien puisque ( incapables ). K halifa Sall n est t il pas un bon et suffisant exemple pour les senegalais suite a sa fermete avec les marchands ambulants qui juraient de laisser leurs vies s ils devaient quitter les rues de la capitale, et maintenant......
L aeroport de dakar c est le lieu de toute les peurs du monde; tant qu on n est pas arriver chez lui, on sur de rien, meme dans le taxi qui amene chez nous. Donc il est temps que nos autorites reagissent et protegent a ses ressortissants.

8.Posté par larrousse le 09/07/2013 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est vrai qu’après un long voyage arriver a dakar est toujours pénible d'etre confronter toujours a ces arnaque !!!
vous ne pouvais jamais faire confiance a personne il y a toujours un problème que se sois avec les cartes téléphonique ,le change ,ou les taxi !!!
je vais au senegal régulièrement depuis huit ans mais malheureusement rien ne change !!
j'ai même vu me faire insulter en ne donnant pas de pourboire alors que je n'avais demander aucune aide jusque même que la personne me tienne par le bras par fenêtre du véhicule !!
il faut vraiment aimer se pays pour y aller

9.Posté par diop le 09/07/2013 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a une complicité entre agents de l'ADS, policiers, agents de sécurité et les arnaqueurs. Combien de rastas arrivent à entrer à l'intérieur du bâtiments, en donnant une petite somme aux policiers !!!. Pour les taxis, il est indispensable d'avoir une station à dont l'accès est interdit aux vendeurs, baratineurs, et autres petits voyous. Les taxis doivent avoir moins de trois ans d'âge aussi. Je vous dis pas l'impression qu'à un visiteur quand il monte sur un taxi qui a 200.000 kms à son compteur !!!

10.Posté par Touriste le 09/07/2013 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Youssou Ndour du Tourisme qui sait tant faire du lobbying, n'a qu'à faire mettre la pression sur le DG de l'ADS qui n'a pas su mettre de l'ordre dans cet Aéroport. Au moment où l'Afrique du nord est désertée par les touristes, ce n'est vraiment pas le moment de faire fuire ceux qui viennent découvrir le Sénégal.

11.Posté par lamine le 09/07/2013 14:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour l''article je vous donne raisons .
L''aeroport de dakar est comme un marche

12.Posté par Yves le 09/07/2013 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que la vision à l'arrivée (j'ai passé 10 ans au Sénégal) est le fidèle reflet du pays! Tout ce qui est matériel est détraqué et tout ce qui peut être exploité l'est. Peu importe la morale! Dès son arrivée le voyageur doit assimiler le terme "ICI C'EST SENEGAL" Ne croyez pas que mon observation est caractérisée toubab. C'est l'avis quasi général d'Africains... Tous ont une image florissante du Sénégal, avant d'y venir. Restes du rayonnement historique du temps de Dakar capitale de l'AOF...

13.Posté par fall yarram le 09/07/2013 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien dis mr. ya un an j'etai en Inde mais à l'aeroport international Gandhi yavais un discipline chez les ouvriers ils te laisse toi meme faire tes affaires juste ils t indique la voie a suivre et ce qui ma bocoup plu chez eux ils refusent tou pour boire

14.Posté par Aïda le 25/09/2013 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aurais envie d'ajouter que le nouveau système de visa mis en place n'est pas (encore ?) des plus efficaces. Outre les désagréments que vous mentionnez dans cet article, auxquels les solutions que vous proposez pourraient certainement contribuer à mettre de l'ordre et donner effectivement une meilleure image de cette vitrine qu'est l'aéroport de Dakar pour le Sénégal et les étrangers qui y atterissent, les autorités aéroportuaires en la personne des douaniers notamment ne sont pas pour vous donner envie de vous y attarder. Maintenant, nous devons acheter un visa 50 euros sur le net (ce qui est plus cher qu'auparavant), en remplissant un formulaire long comme le bras, sur plusieurs onglets, en scannant des pages de notre passeport. Suite à cela nous recevons une confirmation de notre demande et pour finir l'acceptation ou non de ladite demande de visa. Munis de ces papiers, nous devons nous présenter à l'aéroport de Dakar, dans les minuscules cabines pour obtenir le visa biométrique, après avoir passé le premier barrage de douane où notre sourire est resté figé au ton désagréable ou au mieux détaché, d'une personne qui ne nous regarde pas lorsqu'elle s'adresse à nous sur un ton souvent agacé et qui peine parfois à éloigner son regard de son téléphone portable. Dans ces petites cabines, il faut se lever constamment en pleine procédure pour laisser passer des personnes voulant se rendre au bureau au fond de la "pièce". Il me semble qu'après avoir passé plusieurs douanes et êtremunis des papiers requis, cela ne devrait être qu'une formalité... Or, là, il s'agit de passer encore un interrogatoire digne des meilleurs films policiers, et l'on en sort plus soulagés qu'heureux de pouvoir poser enfin le pied sur la terre promise ! Et ce, bien avant les problèmes que vous évoquez. Il me semble qu'au "folklore" des taximen, agents de sécurité, bagagistes, vendeurs à la sauvette de cartes orange et autres change d'argent, il serait bon de cultiver une certaine notion du rapport "au client" dans un pays qui semble en manquer à plusieurs égards (banques, poste,etc.). Contrairement à l'accueil reçu dans des structures moins officielles, telles que les marchés, les snacks et autres lieux`. Cela étant dit, les douaniers, d'où qu'ils soient, ne sont pas exactement reconnus pour leur sourire !

15.Posté par Aïda le 25/09/2013 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aurais envie d'ajouter que le nouveau système de visa mis en place n'est pas (encore ?) des plus efficaces. Outre les désagréments que vous mentionnez dans cet article, auxquels les solutions que vous proposez pourraient certainement contribuer à mettre de l'ordre et donner effectivement une meilleure image de cette vitrine qu'est l'aéroport de Dakar pour le Sénégal et les étrangers qui y atterissent, les autorités aéroportuaires en la personne des douaniers notamment ne sont pas pour vous donner envie de vous y attarder. Maintenant, nous devons acheter un visa 50 euros sur le net (ce qui est plus cher qu'auparavant), en remplissant un formulaire long comme le bras, sur plusieurs onglets, en scannant des pages de notre passeport. Suite à cela nous recevons une confirmation de notre demande et pour finir l'acceptation ou non de ladite demande de visa. Munis de ces papiers, nous devons nous présenter à l'aéroport de Dakar, dans les minuscules cabines pour obtenir le visa biométrique, après avoir passé le premier barrage de douane où notre sourire est resté figé au ton désagréable ou au mieux détaché, d'une personne qui ne nous regarde pas lorsqu'elle s'adresse à nous sur un ton souvent agacé et qui peine parfois à éloigner son regard de son téléphone portable. Dans ces petites cabines, il faut se lever constamment en pleine procédure pour laisser passer des personnes voulant se rendre au bureau au fond de la "pièce". Il me semble qu'après avoir passé plusieurs douanes et êtremunis des papiers requis, cela ne devrait être qu'une formalité... Or, là, il s'agit de passer encore un interrogatoire digne des meilleurs films policiers, et l'on en sort plus soulagés qu'heureux de pouvoir poser enfin le pied sur la terre promise ! Et ce, bien avant les problèmes que vous évoquez. Il me semble qu'au "folklore" des taximen, agents de sécurité, bagagistes, vendeurs à la sauvette de cartes orange et autres change d'argent, il serait bon de cultiver une certaine notion du rapport "au client" dans un pays qui semble en manquer à plusieurs égards (banques, poste,etc.). Contrairement à l'accueil reçu dans des structures moins officielles, telles que les marchés, les snacks et autres lieux`. Cela étant dit, les douaniers, d'où qu'ils soient, ne sont pas exactement reconnus pour leur sourire !

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image