leral.net | S'informer en temps réel

A quand un numéro 2 pour l’Apr ?


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Juillet 2015 à 08:00 | | 29 commentaire(s)|

A quand un numéro 2 pour l’Apr ?
En se défaisant de Maître Alioune Badara Cissé, son numéro 2 naturel, pour autant, Macky ne s’est pas attiré les foudres de ses camarades. Du moins, pas de façon prononcée, comme on pouvait s’y attendre, car la plupart des militants de l’Apr lui ont donné raison. Il n’y a jamais eu de père-adjoint dans une famille, estiment-ils, quand bien même un aîné discret et fidèle, peut légitimement prétendre à un droit organique de succession. En mettant fin aux fonctions de coordonnateur général de l’Apr de l’avocat, cependant, il s’agissait moins de mettre au pas, un collaborateur avec lequel les relations étaient devenues exécrables. C’était plutôt le souci de mettre de l’ordre dans les rangs, de montrer son autorité, et de sanctionner un comportement qui commençait à déranger par son exubérance. Mais une fois la purge effectuée, où en sommes-nous avec la réalité dans le parti ? Auant Wade était la constante, autant son successeur semble suivre ses traces. Le Président Sall doit certainement avoir une botte secrète pour, de façon heureuse, prétendre diriger, et son parti, et l’Etat du Sénégal. Alors, craint-il une nouvelle dualité au sommet, souvent précurseuse de syndromes de clash ? Ou alors, ne parvient-il pas à trouver un second fiable à qui il pourrait, de temps en temps, confier les commandes, sans avoir, en permanence, besoin de sémaphore pour réguler le trafic ? Dans un cas comme dans un autre, les deux casquettes que porte le Numéro Un de l’Apr finiront par lui peser, et il serait heureux pour lui, d’en prendre conscience maintenant. Si à quelques encablures des prochains scrutins, il ne se décide toujours pas de façon claire à se faire seconder, l’emprise sur le parti risque de devenir plus hégémonique, et suscitera des vocations prématurées, pour la bonne et simple raison que des ambitions existent déjà. Il suffirait d’une petite grippe, par exemple…. pour que toute la machinerie s’enraye d’elle-même, avant d’être aidée dans la tâche par ceux qui, pour l’instant, cachent leur jeu. Macky doit le savoir…. avant.

LE PIROGUIER. via dakarmatin.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image