leral.net | S'informer en temps réel

À toi cher peuple sénégalais!

« Après un saut si tu atterris sur du feu, il te reste un autre saut à faire » disait Léopold Sédar Senghor. Cette citation a tout son sens aujourd’hui dans le contexte politique actuel du Sénégal. En effet, la majeure partie des sénégalais disait que si la candidature de Wade est validée, il n’y aurait pas d’élections à défaut de quoi, ils résisteront jusqu’au bout. La suite des événements avait montré que le Conseil constitutionnel a validé les élections d’où la ruée de tous les candidats de l’opposition vers le M23. Cette ruée a naturellement fait entrainer une clause disant que ces derniers seront solidaires et mèneront une bataille commune jusqu’au retrait de la candidature inconstitutionnelle de Wade. C’est ainsi qu’ils s’étaient tous mis d’accord pour que leurs discours d’ouverture de campagne soient tous identiques et qu’ils auront comme centre d’intérêt la non-reconnaissance de la candidature du leader du «sopi». Mais à la surprise généralisée de tous les membres du 23 et des sénégalais qui avaient eu à lire la résolution signée par tous les candidats opposants ; Macky Sall et Moustapha Niasse avaient défailli en dévoilant leurs propres programmes ; premier acte de trahison pour des responsables qui aspirent à diriger le pays alors qu’ils ne respectent même pas leurs signatures oh combien importantes.


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Février 2012 à 02:51 | | 0 commentaire(s)|

À toi cher peuple sénégalais!
Certains restaient encore optimistes et pensaient que c’était juste une erreur de communication, mais les jours subséquents ont finis par confirmer la lâcheté de ces soient disant leaders crédibles. Cependant, pour les gens qui ont une bonne lecture de la politique, ces actes ne font qu’agréger et certifier la nature irresponsable de ces candidats. En effet, n’est-ce pas Macky qui voulait entendre Karim pour qu’il rende compte de sa gestion nébuleuse de l’ANOCI à l’Assemblée nationale et après que Wade soit sorti de ses gonds, il a aussitôt saisi les personnes influentes afin qu’elles jouent la médiation entre lui et Wade disant qu’il regrette d’avoir pris cette initiative ? Pour ne citer que ce cas …Vient maintenant le tour de Moustapha Niasse qui disait en 2007 qu’il est déjà vieux et qu’il ne pourrait plus diriger le pays après 2012 par conséquent, il ne demandait qu’un seul mandat afin de prendre sa retraite politique en 2012. Ainsi, les années passent, et ce même Niasse est encore candidat à la présidentielle de 2012 pour dire qu’il a fait du « wax waxeet » alors comment peut-on être aussi septique en pensant que ce dernier va créer une transition ? Réveille-toi mon peuple ! Ces candidats ont finalement trahi le M23 et le peuple en acceptant non seulement la candidature de wade mais aussi et surtout en acceptant d’aller à l’élection avec lui. Parallèlement, les vrais leaders patriotes (Cheikh Bamba Diéye, Idrissa Seck et Ibrahima Fall et Youssou Ndour) empruntaient chaque jour la direction de la place de l’indépendance pour dire non et en même temps sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur la gravité de la présence de l’intrus Wade. Et si aujourd’hui l’union africaine et la CEDEAO ont dépêché Obasanjo, c’est grâce à ce travail de dénonciation sculpté par ces vaillants dirigeants et patriotes hors pair. Maintenant que les défaillants ont fait le tour du Sénégal et ayant réussis à regrouper des personnes qui viennent juste assister à leurs meeting par simple curiosité et non pas par conviction, ils se sont bombé le torse et sont tombé sur un narcissisme sans commune mesure pour reprendre les mots de feu Kéba Mbaye, le juriste exemplaire. Mais ce qu’ils ignorent c’est que Dakar, Diourbel et Thiès ont 52,3% et Saint-Louis 7,5%, Kaolack 6,6% ce qui fait que ces 5 régions regroupent 66,4%de l’électorat sénégalais et tous les sénégalais savent que ces candidats qui ont trahi le peuple sont loin d’être populaire dans ces régions. Vous comprendrez par là qu’aller aux élections serait un suicide qui ne serait bénéfique que pour Wade et Idrissa. Alors si Idy qui est conscient de ces données persiste et signe que Wade ne doit pas se présenter, c’est par ce qu’il veut tout simplement épargner le peuple de troubles de lendemain électoral. Par ailleurs, ces chefs de partis qui s’entêtent à aller aux élections risquent de courir de toutes leurs forces pour rester sur place, car si élections y’aura, Wade est capable de forcer la barrière comme il l’a fait aisément sur sa candidature et le présidant du Conseil constitutionnel le proclamera tout bonnement vainqueur comme l’avait fait Yao Ndré en Côte d’Ivoire en faveur de Laurent Gbagbo. Je ne suis pas «senghorien» mais sa citation est bien d’actualité. En outre que feraient ces candidats ? Signer un nouveau pacte avec le diable pour aller en guerre contre Wade et sacrifier encore et encore nos frères, nos sœurs, nos cousins, nos oncles, nos papas et maman ?N’est-ce pas vrai ce l’adage qui disait « mieux vaut prévenir que guérir » alors chers assoiffés de pouvoir, penser à la protection de notre constitution qui a été votée en majorité par tous les citoyens sénégalais et refusons d’être ingrats envers ces personnes qui avaient voté pour une constitution meilleure et qui ne sont plus parmi nous dans ce bas monde.
Chers compatriotes, un mort de plus, un mort de trop ; le choix historique est là…que ceux qui veulent aller aux élections, acceptent la victoire éventuelle de Wade s’ils ne sont pas capables de le faire, mieux vaut s’opposer déjà à sa participation, car le peuple sénégalais a toujours refusé, refuse et refusera jusqu’à la fin des temps de suivre l’exemple des « moutons de Panurge ».
Vive le Sénégal ! Vive mon peuple !! Que Dieu nous bénisse tous !
Ababacar Thiam : abthiam83@yahoo.fr






Hebergeur d'image