leral.net | S'informer en temps réel

ABUS DE CONFIANCE Après avoir volé plus d’un million à son logeur, le locataire lui fait croire qu’il est un djinn

Il ne faut jamais faire confiance au premier venu. Pour avoir ignoré cette règle primaire, le sieur Mbaye Massaer s’est retrouvé sans les sous après qu’un locataire lui a volé toutes ses économies.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Février 2009 à 16:47 | | 0 commentaire(s)|

ABUS DE CONFIANCE Après avoir volé plus d’un million à son logeur, le locataire lui fait croire qu’il est un djinn
L’affaire a démarré il y’a deux ans. C’était au mois d’Août 2007 au quartier Grand Mbour où vivait paisiblement le nommé Massaer Mbaye. Un jour, il reçoit à son domicile un jeune mendiant qui est à la chambre à louer. Pour mieux ferrer Massaer, le mendiant s’est présenté à lui comme un talibé du grand marabout Serigne Mansour Barro. Suffisant alors pour qu’il bénéficie de tous les égards de la part de Masser Mbaye. « Vous n’allez payer que le loyer. Le manger vous sera servi gratuitement par mon épouse », des propos soufflés à l’oreille du mendiant par Masser Mbaye, croyant certainement qu’en retour, il allait bénéficier des prières du saint homme Serigne Mansour Barro. Hélas, Massaer Mbaye était loin de se douter que son hôte n’est pas un disciple du saint homme de Mbour et qu’en réalité, il n’est qu’un vulgaire escroc. En effet, un jour alors que Massaer se trouvait dans sa salle de bains pour faire ses ablutions, son locataire réussit à s’introduire dans la chambre pour mettre la main sur une enveloppe contenant 1.085.000 francs représentant les économies de Massaer. L’enveloppe bien en place dans sa poche, le faux mendiant dont on apprendra plus tard qu’il répond au nom de Mamadou Sall disparaît sans crier gare. Les recherches déclanchées pour le retrouver étant restées vaines, Masser s’en remet alors à Dieu.

Un an et demi plus tard, la chance sourit à Massaer qui au coin d’une rue tombe sur l’escroc Mamadou Sall. Un bref face à face entre les deux hommes avant que Mamadou Sall ne prenne ses jambes à son cou. Poursuivi, l’escroc fait valoir ses talents d’athlètes pour semer ses poursuivants. Plein de culot , dès le lendemain, Mamadou Sall joint Massaer au téléphone et lui donne rendez-vous dans la forêt de Malicounda. Sur les lieux du rendez-vous, Mamadou Sall perché sur un arbre fait alors croire à son ex-logeur qu’il est un djinn. Hélas il n’avait pas compté avec la présence des policiers que Massaer avait pris soin d’avertir avant d’aller au rendez-vous. En effet à la vue des policiers, le « Djinn » . À la vue des limiers, Mamadou Sall comme pour la première fois réussit à s’échapper avant d’être arrêté quelques jours plus tard au moment où il circulait tranquillement dans une rue. Sans désemparer, Massaer veut retrouver à tout prix Mamadou Sall qu’il accuse d’avoir brisé son ménage et de l’avoir poussé à vendre son véhicule. Un beau jour, Massaer se trouve nez à nez avec son voleur dans une rue. Et prend la fuite, mais il n’ira pas loin car il sera pris et conduit au commissariat. À la barre du tribunal de Mbour, Mamadou Sall alias Moussa Gueye a nié les faits en soutenant que Mbaye Massaer avait sollicité des prières pour voyager et après le travail, il est parti. L’explication n’ayant pas convaincu le parquet, le maître des poursuites a requis contre Mamadou Sall une condamnation d’un an ferme et deux ans d’interdiction de séjour dans le département de Mbour. Le prévenu qui sera fixé sur son sort cette semaine a sollicité la clémence du tribunal.

L'Observateur






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image