leral.net | S'informer en temps réel

ACCIDENT ROCAMBOLESQUE SUR LA VDN : Un «substitut du procureur» dans le collimateur de la gendarmerie

Ibrahima Diallo est certainement un féru de Formule 1. Cet ingénieur au volant de sa voiture s’est illustré sur la Vdn avant-hier samedi en réduisant en ferraille quatre véhicules avant d’injurier leurs propriétaires dans les locaux de la gendarmerie. Pis, grâce à l’intervention d’un de ses amis qui s’est présenté aux gendarmes comme étant le substitut du procureur de la République, Ibrahima a été libéré et les propriétaires des véhicules qu’il a réduits en ferraille gardés à vue. Fort heureusement, la supercherie a été éventée par les gendarmes de la Foire.


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Mars 2010 à 17:36 | | 2 commentaire(s)|

ACCIDENT ROCAMBOLESQUE SUR LA VDN : Un «substitut du procureur» dans le collimateur de la gendarmerie
La brigade de gendarmerie de la Foire recherche activement le nommé Ibrahima Diallo, ingénieur de profession. L’homme au physique corpulent roulait à vive allure, samedi vers 20 heures, sur la Voie de dégagement nord (Vdn). Du coup, il heurte cinq voitures, une de la présidence conduite par le libéral Mohamed Samb, une autre conduite par une dame ingénieur avec à son bord trois étudiantes, une voiture 4x4…. Des véhicules qu’Ibrahima Diallo, dans un état second ( ?), a bousillés avant de prendre la fuite. Poursuivi par le véhicule de la présidence, il a été finalement arrêté au Rond-point de Liberté 6. Seulement, I. Diallo qui n’a rien à envier à Tyson va alors montrer une autre facette de sa personnalité. Il s’est tranquillement extirpé de sa voiture avant de prendre au collet le sieur Mohamed Samb. Ce dernier qui sans aucun doute allait passer un sale quart d’heure a été sauvé in extremis par des éléments de la sécurité du Pdsl de retour d’un point de presse à la permanence des libéraux. L’ingénieur est ensuite conduit à la brigade de gendarmerie de la Foire.

Le substitut du procureur fait libérer l’ingénieur
Bizarrement, dans les locaux de la gendarmerie de la brigade de la Foire, Ibrahima Diallo est libéré sur instructions d’un certain Diallo qui s’est présenté aux gendarmes comme étant le substitut du procureur de la République. Pire, le soi-disant magistrat, non content de faire libérer Ibrahima Diallo, ordonne aux gendarmes de coffrer les propriétaires des véhicules réduits en ferraille. Un ordre exécuté illico presto. «Vous ne savez pas qui je suis ? Je suis l’un des cinq ingénieurs de valeur que compte le Sénégal. Je ne suis pas votre égal. Je vais vous faire emprisonner», aurait-il déclaré. Des menaces qui continuent de résonner dans les oreilles des victimes. L’ingénieur qui bénéficie sans doute de solides appuis en haut lieu a ensuite été autorisé à quitter la gendarmerie sans être inquiété.

Déclenchement des poursuites
Dans la matinée d’hier dimanche, les choses se précipitent pour l’ingénieur. En effet, le commandant de la gendarmerie de la Foire qui a été saisi par la haute hiérarchie reçoit l’ordre d’arrêter Ibrahima Diallo. Malheureusement, des gendarmes mobilisés pour aller le cueillir sont rentrés bredouilles. L’amateur de bolides leur avait filé une mauvaise adresse. Qu’à cela ne tienne, les gendarmes se rabattent alors sur le magistrat qui avait fait libérer l’ingénieur. Ce dernier se débine et reconnaît avoir été abusé par Ibrahima Diallo. Une fuite en avant qui, loin de le tirer d’affaire, a finalement installé le magistrat interventionniste dans le collimateur de la gendarmerie. En effet, c’est aujourd’hui lundi que le commandant de brigade de la Foire compte saisir sa hiérarchie pour que «force reste à la loi». Une affaire qui risque de prendre une autre tournure pour Diallo, le substitut du procureur, avec le dépôt de trois plaintes par les étudiantes qui ont été blessées dans ce carambolage.

Diallo est-il substitut du procureur ?
Les victimes ont été clairement identifiées ainsi que le conducteur qui était en état d’ivresse. Ce dernier a décliné son identité devant les gendarmes. Mais, d’après nos recoupements, l’individu qui répond au nom de Diallo et qui se fait passer pour un substitut du procureur de la République à la Cour d’appel, comme nous l’ont expliqué les gendarmes, a tout juste donné son nom de famille. «Il a été libéré sur ordre du procureur, c’est tout ce que je peux vous dire», déclare un gendarme, visiblement énervé. Si ce n’est pas de la légèreté, cela en a tout l’air. Toutefois si Diallo est un substitut du procureur, le temps nous le dira. En effet, la gendarmerie détient le numéro de téléphone à partir duquel il avait appelé pour faire libérer son ami. L’affaire Youssou Guèye a sans nul doute fait des émules.




1.Posté par SUNUGAL le 16/03/2010 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam à vous

Domage, Domage !!!
Il n'est point ingénieur pour pouvoir commettre ses bétises.

Les gendarmes aussi ? Prudence Quelqu'un appelle et vous liberez ?
Dafa yombou torop


2.Posté par BILIDIO le 16/03/2010 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A partir du n° de tel reçu si vous identifiez le téléphone vous y trouverez forcémment le numéro de notre pilote de formule 1 car il a du l'appelé pour qu'il le tire d'affaire.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image