leral.net | S'informer en temps réel

ADVERSAIRE DE GRIS, COMBATS DE TAPHA, SERIE DE DEFAITES : Mbaye Guèye fait “ Fass ”

Mbaye Guèye le fédérateur, Mbaye Guèye le «messie». L’ancien champion de lutte, rappelé pour remettre Fass sur les rails de la victoire, s’est remis à la tâche. Il recadre le débat concernant le prochain adversaire de Gris Bordeaux et annonce les éléments déclencheurs.

Adversaire de Gris ? «Yékini ou Tyson»


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Février 2009 à 20:19 | | 0 commentaire(s)|

ADVERSAIRE DE GRIS, COMBATS DE TAPHA, SERIE DE DEFAITES : Mbaye Guèye fait “ Fass ”
Depuis la victoire de Eumeu Sène sur Balla Gaye 2, un combat entre le poulain de Tyson et Gris Bordeaux est sur toutes les lèvres. Le manager général de l’écurie Fass, Mbaye Guèye, qualifie pourtant ce débat «d’étonnant», avant de le jeter à la poubelle de l’ignorance. «Les gens ne connaissent pas bien la lutte et font parfois des combinaisons infondées». Leurs seuls critères sont «la défaite et la victoire du moment. Le perdant quel que soit son vécu, se retrouve automatiquement au plus bas de la pyramide». Le vainqueur, «peu importe son passé, il se retrouve au sommet». Suffisant pour que l’ancien champion de lutte se demande : «au nom de quoi, Gris Bordeaux doit actuellement croiser Eumeu Sène ?» Pour y voir plus clair, il revisite le passé. «Ce dernier (le lutteur de Boul Falé) a perdu combien de combats avant de prendre le dessus sur Balla Gaye II ? Pendant qu’il mordait la poussière, Gris Bordeaux prenait son envol». Mieux, assure-t-il, «Gris n’est pas dans une posture qui l’oblige à prendre le premier venu.» Il poursuit : «ce n’est pas un élément qu’on va bazarder, il est l’espoir de l’écurie. Je ne dis pas qu’il ne va jamais lutter contre Eumeu Sène, mais, pour le moment, ce dernier n’est pas notre priorité. Gris est un champion et tout le monde connaît ses potentiels adversaires». Pour être plus précis, «les cibles» de son lutteur, «actuellement, doivent être Yékini ou Tyson dont le retour est agité. Les lutteurs qui défient Gris Bordeaux doivent se mesurer d’abord à Bombardier et Lac Guiers (n°1)».

La retraite annoncée de Tapha, un des maux

Parler de l’écurie Fass et passer sous silence ses séries de défaites, relève d’un «crime». Mais avec Mbaye Guèye, il n’y a pas de sujet tabou. La réalité, le directeur technique et manager général de Fass la regarde en face. «Les difficultés et le sport vont de pair, il faut s’armer de courage pour les surmonter». À en croire Mbaye Guèye «l’écurie s’était confrontée, dans le passé, à des séries noires de ce genre. C’était au moment où, je venais d’arrêter ma carrière et qu’il n’y avait pas un leader capable de tenir le flambeau. C’était au temps de Toubabou Dior, Birahim Ndiaye, Mor Nguer. Il y a eu un flottement, l’écurie n’a été sauvée que par l’arrivée de Tapha Guèye. Actuellement, nous sommes en train de vivre les mêmes péripéties avec la retraite annoncée de Tapha Guèye». L’ancien champion de lutte n’est pas ébranlé. Cependant, il reconnaît que le mal est «plus profond qu’on ne le pense». «On ne peut pas occulter certains tiraillements. Ça existe, mais je ne les prends pas en compte. Je m’appesantis sur l’aspect technique, les failles notées lors des combats. Souvent, les lutteurs font preuve de précipitation. Balla Diouf, par exemple, aurait pu laisser l’initiative à son adversaire pour mieux l’appréhender».

Unité et cohésion

Face à la gravité de la situation, l’écurie Fass, pour redorer le blason, a fait appel à la personne indiquée, Mbaye Guèye. Qui engage, déjà, le combat de la re-mobilisation. «J’appelle tous les sympathisants et membres de l’écurie à venir travailler dans la paix et la sérénité. Nous sommes seuls contre tous, mais nous ne devons pas décevoir». Le premier acte a été posé «avant le combat de Balla Diouf. J’avais appelé tout le monde à l’unité, à la cohésion et au travail. Il faut avoir le comportement d’un athlète». Mbaye Guèye promet «des changements considérables». «Fass ne cessera de faire de bons résultats», mais gagnerait davantage «à éviter de faire trop de bruits».

Mbaye Junior et Forza pour sonner le déclic

Après la défaite des lieutenants, c’est au tour des sous-lieutenants d’aller au front. Fass «souhaite que Mbaye Guèye Junior, Forza qui croisera Modou Awa Tine déblaient le terrain». «Si ces lutteurs gagnent leurs combats en plus de celui de Tapha Guèye contre Balla Gaye II, l’écurie retrouvera son lustre d’antan». Justement, le Tigre en activité n’est-il pas affecté par la série de défaites ? Le premier Tigre rassure : «Tapha Guèye ne se réjouit certes pas des défaites, mais il n’est pas ébranlé. C’est un grand champion».

Auteur: Saliou GACKOU L'Observateur






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image