leral.net | S'informer en temps réel

AFFAIRE DE SAISIE DE DROGUE AU MOLE 8 ; Le frère d’un colonel des Douanes éclaboussé, cinq Nigérians aux arrêts

Cheikh D., le transitaire qui a acheminé à Dakar les containers dans lesquels les douaniers ont saisi une quantité très importante de « lopito » au Môle 8, se trouve être le…frère d’un colonel des Douanes, actuellement conseiller du ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop. Connaissait-il le contenu des containers qu’il transportait ? Il ne se trouve pas à Dakar pour répondre à cette question. La Douane a réussi à mettre aux arrêts les trafiquants. Cinq Nigérians impliqués dans ce trafic international, sont en garde-à-vue, en attendant d’être présentés au Procureur de la République.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Août 2010 à 18:25 | | 0 commentaire(s)|

AFFAIRE DE SAISIE DE DROGUE AU MOLE 8 ; Le frère d’un colonel des Douanes éclaboussé, cinq Nigérians aux arrêts
Un transitaire, qui se trouve actuellement dans la tourmente, même hors du Sénégal, c’est bien Cheikh D. C’est en effet lui qui a acheminé à Dakar les containers dans lesquels les douaniers du Môle 8 ont saisi une quantité très importante de « lopito ». Mais le plus embarrassant dans cette affaire, est que Cheikh D. n’est personne d’autre que le frère d’un colonel des Douanes qui a eu à occuper un poste très stratégique sous le magistère d’Armand Jean Jacques Nanga, et qui se trouve actuellement au poste de…conseiller du ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop. Il faut dire que le colonel n’a aucun lien avec les activités de son frère, mais n’empêche, l’affaire risque de faire tache d’huile, d’autant que certaines sources douanières ne manquent pas de souligner qu’il est fort probable que Cheikh D. lui-même ne sache pas le contenu des containers qu’il a fait acheminer à Dakar.

La « marchandise » était cachée au fond de pièces détachées, selon des sources proches du dossier. Heureusement que les soldats de l’Economie ont désormais reçu comme mot d’ordre, une vérification systématique des containers. Tout en saisissant le « lopito », les douaniers ont pu aussi mettre aux arrêts les trafiquants. Ainsi, cinq ressortissants nigérians impliqués dans ce trafic sont placés en garde-à-vue, dans le cadre de l’enquête. Selon des informations non confirmées pour le moment par des sources autorisées, ils avaient pignon sur rue à Blaise Diagne.

Cheikh Mbacké GUISSE l'asquotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image