leral.net | S'informer en temps réel

AFFAIRE « KAWSARA » : Les jeunes de Rebeuss divisés en deux camps

« Non au projet Kawsara, oui à la réhabilitation du stade Assane Diouf ». C’est le cri du cœur lancé, samedi dernier, par le Collectif René Sanchez pour la sauvegarde et la réhabilitation du stade Assane Diouf. C’était au cours d’une assemblée générale réunissant toutes les couches du quartier dakarois de Rebeuss.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Mai 2009 à 12:32 | | 1 commentaire(s)|

AFFAIRE « KAWSARA » : Les jeunes de Rebeuss divisés en deux camps
Venus en masse, beaucoup de membres du Collectif ont arboré des brassards rouges. D’autres avaient des pancartes et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Rebeuss dit non. Le stade Assane Diouf ou la mort », « Non au deal du stade », ou encore « les jeunes de Rebeuss veulent la réhabilitation du stade Assane Diouf et disent non au projet Kawsara ». Les membres du Collectif restent convaincus que ce projet est inutile pour leur quartier. « Le projet Kawsara n’apportera rien à Rebeuss, alors que le stade est utile à la population. C’est à nous de savoir ce que nous voulons. Il faut qu’on montre au président de la République qu’on n’est pas d’accord », a déclaré Moustapha Niang, porte-parole du Collectif, sous les vivats de l’assistance. Très remonté, M. Niang a ajouté : « la construction d’immeubles ne développe pas un pays. On aurait compris si à la place du stade on y prévoyait de construire un lycée, un hôpital ou autres. En plus, la construction des ces tours ne nécessitera pas de travail manuel à moins que la personne soit un ingénieur chinois ». A en croire M. Niang, « personne ne connaît les conditions d’attribution du stade et le contenu du projet ».

« Nous sommes déterminés »

Pape Diouf, jeune membre du Collectif, a abondé dans le même sens en soutenant que les Chinois n’ont pas besoin de main d’œuvre locale. Pour lui, il y a deux groupes dans leur quartier : China Rebeuss et Rebeuss authentique. « Nous sommes déterminés comme les habitants de Grand Médine », a-t-il dit. Médoune Paye, du mouvement des jeunes lébous, a quant lui indiqué que « ce combat est celui de tout Dakar. Après le stade Assane Diouf, c’est tout Rebeuss qui va quitter ».

Alioune Ndoye, membre du Collectif, par ailleurs maire de la commune d’arrondissement de Dakar Plateau, a, pour sa part, soupçonné « une cabale montée pour faire croire que les gens acceptent le projet ». « Tout Dakar est concerné, mais Rebeuss est la première ligne de front », a-t-il ajouté.

Tout en interpellant le maire de Dakar, Khalifa Sall, pour savoir les dispositions qu’il compte prendre, M. Ndoye a dit s’en tenir à la décision de Me Abdoulaye Wade qui, au lendemain des élections locales, avait dit qu’il rendait le stade à la jeunesse. « Nous allons organiser une marche sous peu avec tous les sportifs. Nous comptons sur la mobilisation de tous les Dakarois », a noté le porte-parole du Collectif qui a vivement dénoncé la politisation de l’Asc Khandalou.



1.Posté par zal le 25/05/2009 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De grace iba der régle nous d'abord ce que tu avait promis aux sénégalais depuis 8 ans c'est le probleme du loyer qui ne cesse de grimper toujours au détriment des pauvres.S.T.P. Mr Thiam

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image