leral.net | S'informer en temps réel

AFP : Malick Gackou ne veut plus en entendre parler

Le désormais ex-numéro II de l’Alliance des forces de progrès (AFP) a dit hier sur TFM avoir définitivement tourné la page de l’AFP. Cependant, il promet de ne jamais médire Niass ou un quelconque membre de son désormais ex-parti.


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Avril 2015 à 11:18 | | 0 commentaire(s)|

AFP : Malick Gackou ne veut plus en entendre parler
Un parti duquel il a été chassé en compagnie de dix autres compagnons qui soutenaient la candidature de l'Alliance des forces de progrès à la présidentielle de 2017. Un choix qu'avait déjà tranché Moustapha Niass, notant que tant qu'il sera à la tête de ce parti, Macky Sall n'aura pas d'adversaire en 2017. Parlant du PSE, Gackou soutient qu’il est handicapé par la faible implication du secteur privé, moteur de la croissance. D’après lui, il y a une inadéquation du PSE par rapport à deux paradigmes, à savoir «la lutte contre la pauvreté et la faiblesse de l’emploi».

L’ancien président du Conseil régional de Dakar estime que la centralité de l’Etat va tuer l’esprit d’entreprise nationale. En définitive, l’ancien ministre du Commerce veut utiliser sa fondation pour «enrayer» le taux très élevé de la mortalité néo-natale.

Ferloo






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image