leral.net | S'informer en temps réel

AG de l'Ams: Les maires des zones rurales dénoncent la politique discriminatoire du Comité d'organisation

La première assemblée générale de l'Association des Maires du Sénégal, après la mise en œuvre l'Acte III de la décentralisation, ne débute pas sous les meilleurs auspices. De sources généralement bien informées, il nous revient que les organisateurs de cette grande manifestation n'ont pas cru bon de loger à la même enseigne les maires des communes des zones urbaines et les maires des communes situées en zone rurale.


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Janvier 2015 à 12:40 | | 0 commentaire(s)|

AG de l'Ams: Les maires des zones rurales dénoncent la politique discriminatoire du Comité d'organisation
En effet, des pratiques discriminatoires sont enregistrées dans la prise en charge des délégations où des privilégiés (maires membres du bureau sortant, maires directeurs généraux, maires ministres et maires de la région de Dakar) sont logés dans les hôtels 4 ou 5 étoiles alors que les maires des communes des zones rurales, tels des laissés-pour-compte, sont confinés dans des hôtels 2 à 3 étoiles.

"Nous, Maires des communes situées en zone rurale, dénonçons cette rupture d'égalité dans le traitement des maires des communes situées en zone rurale qui sont d'égale dignité que leurs collègues des communes des zones urbaines. Nous espérons que ces discriminations qui accentuent le clivage entre les zones urbaines et les zones rurales, que le Code général des Collectivités locales a pour ambition de supprimer, ne vont pas prospérer dans la gestion de l'Association des Maires du Sénégal", confie à Leral l'édile d'une commune rurale. Notre interlocuteur "espère également que le gouvernement accordera un traitement équitable entre toutes les communes, dans l'allocation des dotations de l'Etat".
A ce titre, dira-t-il :"nous l'invitons à organiser la répartition des fonds de dotation et des fonds de concours dans l'équité et la justice et à déployer des ressources équivalentes pour un développement équilibré de toutes les communes".
Par ailleurs, ajoutera-t-il "nous appelons l'attention du gouvernement sur les difficultés à venir dans le recouvrement de certains impôts et taxes, notamment des difficultés d'identification du redevable de l'impôt sur le foncier bâti et non bâti dans les zones rurales, en l'absence de système cadastral fiable et de titre de propriété. Nous attendons des réponses concrètes à ces questions qui cristallisent nos inquiétudes pour l'équilibre du budget de nos communes et incidemment pour leur survie."
Les maires du Sénégal sont en conclave ce week-end à Dakar, au King Fahd Palace. Cette assemblée générale sera suivie d'une élection pour le poste de président de l'Ams. Plus de trois candidats sont en lice pour succéder Abdoulaye Baldé.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image