leral.net | S'informer en temps réel

AGETIP, une attribution de marché qui ne tient pas la route?

A la demande d'Office Choice, une des sociétés en lice pour l'attribution d'un marché de 419 millions pour l'équipement de Collèges d'Enseignement Moyen (CEM) lancé par l'AGETIP, l'ARMP vient de surseoir à l’attribution provisoire de ce marché en attendant que le recours soit examiné. Explications.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Mars 2017 à 09:31 | | 0 commentaire(s)|

tions

AGETIP, une attribution de marché qui ne tient pas la route?
Tout est parti du marché qui a été octroyé à la toute nouvelle société Chrome SUARL- qui fait son baptême de feu, pour un montant de 419 766 000 de FCfa là où l'offre la moins disante, de Office Choice, était à 333 256 000, soit une différence de 86 millions de francs ! 

D'où le recours de Office Choice, la société moins disante, auprès de l'ARMP d'autant que pour elle, les arguments avancés par l’AGETIP pour la mettre hors course, ne tiennent pas ...la route, à savoir la justification des prix proposés ou la disponibilité d’un atelier.

A cet effet, la société plaignante a apporté les preuves qu'elle a les moyens de disposer d’un atelier mais également,elle a démontré, études économiques à l’appui, qu’elle applique des prix compétitifs et rentables pour lesdites fournitures. Aussi, s’étonne-t-elle  de ce que l’AGETIP qui a déjà approuvé un travail similaire avec elle, refuse de lui attribuer le présent marché. 

Par ailleurs, une lettre anonyme envoyée à l’ARMP dénonce les documents présentés par Chrome qui est ouvertement accusée d’avoir fourni  des pièces justificatives et références appartenant à une autre société. Sans compter que la gérante de Chrome SUARL serait réputée être une proche de la Direction générale de l’AGETIP.

Il faut dire que dans cette attribution, Chrome était la troisième société moins disante, devancée même par une autre, Ecotra SUARL, qui avait proposé la somme de 360 millions. 

Histoire d'y voir plus clair dans cette nébuleuse, l'ARMP par la décision de suspension numéro 028/17/Armp/ Crd du 9 février 2017, a sursis à la procédure d'attribution provisoire. Affaire à suivre.

Avec Libération








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image