leral.net | S'informer en temps réel

AGRESSION CONTRE SERIGNE MANSOUR SY DJAMIL

Alors qu’il était en train d’animer une conférence à Djeddah- Thiaroye dans le cadre des « Takusaanu Baay Jamil », le Dimanche 10 juillet 2011 à 23h, Serigne Mansour Sy Djamil a été lâchement et sournoisement agressé par des nervis armés d’une substance toxique dans l’enceinte même de la conférence.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Juillet 2011 à 21:28 | | 0 commentaire(s)|

AGRESSION  CONTRE SERIGNE MANSOUR SY DJAMIL
Dans ses yeux plusieurs lésions sont visibles et de larges plaques de brûlures.
Devant la gravité des blessures, il a passé toute la matinée du 11 juillet dans une clinique d’ophtalmologie.
Cette agression n’est que la continuité de l’acharnement que Abdoulaye Wade et ses sbires ont exercé sur le leader de Bes Du Ñakk, conscients qu’ils sont de son capital de sympathie, de sa capacité d’organisation et de l’estime dont il jouit auprès des populations qui ont décidé de prendre leur destin en main le 23 juin 2011.
Considérant cette nouvelle donne, le Gouvernement d’Abdoulaye Wade ne ménagera aucun moyen pour déstabiliser et paralyser les activités de Serigne Mansour Sy Djamil et le Mouvement Citoyen pour la Refondation Nationale.
C’est pourquoi nous lançons un appel solennel au peuple sénégalais que tout ce qui peut arriver à Serigne Mansour Sy Djamil, le Président et son Gouvernement en seront les premiers responsables.
Les militants de Bes Du Ñakk et des milliers et des milliers de citoyens qui portent en estime Serigne Mansour Sy Djamil à cause de la constante avec laquelle il s’oppose au régime discrédité d’Abdoulaye Wade depuis Stuttgart (décembre 2009) où il avait déjà constaté « Dafa Doy ! Na Dem ! » sauront se mobiliser pour faire échouer les intentions funestes du Gouvernement actuel.
Nous lançons un appel à toutes les composantes du Mouvement des Forces Vives du 23 juin - M23 à redoubler de vigilance pour faire face à un régime en agonie qui serait tenté de recourir à la seule méthode qu’il connait : la répression barbare devant la volonté du peuple à prendre en main son destin.
Mais le sort qu’ont connu Ben Ali (Tunisie), Hosni Moubarak (Egypte), Mouammar Kadhafi (Lybie), sont là pour illustrer que cette aventure-là est également vouée à l’échec.

Peuple Debout ! Peuple Béni !
Vive le Peuple Sénégalais !

Le Directoire de « BES Du Ñakk »Mouvement Citoyen pour la Refondation Nationale
Dakar, le 11 juillet 2011






Hebergeur d'image