leral.net | S'informer en temps réel

ALERTE : Excellence, Monsieur le Secrétaire Général, l'APR/Yaakar va très mal en Espagne.

J'ai eu à plusieurs reprises cherché à attirer votre attention sur tout ce qui intéresse la gestion de l'Etat et celle de notre parti politique à travers mes lettres ouvertes publiées dans la presse. Toujours en chaque occasion, je me dis d'abord que vous êtes un grand frère, un fatickois et mon Secrétaire général ; ceci me donne le droit et le devoir de m'en exécuter promptement jusqu'à se faire comprendre car je vous souhaite la réussite et rien que la réussite. Aussi, je vous demande de ne pas m'en vouloir car les monarques restent toujours blottis dans leurs tours d'ivoire et ne savent pas ce qui se passe à l'extérieur jusqu'au jour où il devient tard a-t-on dit. Ce me semble vrai.


Rédigé par leral.net le Jeudi 13 Mars 2014 à 14:38 | | 0 commentaire(s)|

ALERTE : Excellence, Monsieur le Secrétaire Général, l'APR/Yaakar va très mal en Espagne.
Me voici encore outragé par la démarche politique des responsables de la DSE Section de l'Espagne. Deux ans déjà que vous êtes à la tête du Sénégal, après les avoir nommé aux postes de responsabilité, aucun d'entre eux n'a une seule fois pris la cause politique qui lui a donné son titre pour se faire le mérite d'en usé dignement. S'ils savent interroger leur subconscience, ils discerneront avec Foi le mérite, l'honneur, la vérité d'avec la tromperie, la fausseté et le mensonge.

De fait, ils choisiront ceux qui collent bien à leur personne. Les militants les plus éclairés, les plus braves et les plus vertueux n'ont point reçu de reconnaissance venant du parti, ils sont pour la plupart des hommes et des femmes qui se sont investis pleinement pour vous porter au pouvoir. D'Almeria à Palma de Mallorca, de Vallencia à
Granada, de Fuerteventura à Las Palmas, d'Alicante à Malaga, de Barcelone à Madrid, les remarques sont les mêmes ; le parti ne vit pas en Espagne et les responsables sont médiocres, obligeant certains braves militants comme Abdourahmane SOW d'Almeria, Yacine DIOUF d'Algesiras et d'autres à geler leurs activités. 2017 c'est pour
bientôt, si les choses en restent là où elles sont, l'A.P.R va perdre l'Espagne. Je le jure.

Si nous ne craignions pas de remuer trop le couteau dans la plaie, de faire vaciller le parti et de troubler votre quiétude Excellence, Monsieur le Secrétaire Général, nous aurions relaté dans les détails comment la DSE gère le parti ici en Espagne avec une machination de la plus basse pratique concoctée dans les salons entre amis par les
soi-disant responsables. Nous nous contenterons d'évoquer seulement les possibles rectifications afin de redonner notre parti sa force d'antan qui lui a valu en 04 années d'existence de s'octroyer le pouvoir de la plus
belle manière que soit.

Pour réussir un tel pari, il nous faut se départir des fallacieux discours aux belles formes de rhétorique par lesquels certains de nos responsables affirment toujours ce qu'ils ne feront jamais. L'argent que vous avez bien voulu allouer aux femmes par le FAISE pour le financement ou le renforcement de leurs activités en est une parfaite illustration. Rien n'est encore fait et nous nous posons la question de savoir comment cet argent va être réparti, et quand ?

Nous devons rester fidèles à l'idéal républicain en épousant une gestion sobre dans toute responsabilité que nous nous sommes investies, une gestion inclusive surtout dans les prises de décision qui engendre ce que le droit permet et ce que l'intérêt général prescrit, afin que la justice et l'utilité ne se trouvent point divisibles. D'ailleurs c'est ce que veulent les Associations et fédérations sénégalaises. Est-ce trop demander ?

Pour cela, nous avons deux outils de choix : d'une part nos Coordinations ou Sections respectives par l'autogestion des militants engagés, et d'autre part, la DSE qui doit être essentiellement un cadre de travail politique collectif composé par les militants ayant été envoyé par leurs coordinations respectives seuls profits de toute la communauté sénégalaise. Malheureusement, la DSE Espagne n'a politiquement ni forme ni fond, ni contenu incitatif, formatif, éducatif, associatif. Aucune activité d'émulation au plan politique, aucun changement d'intention partisane pour diriger la DSE Espagne.

Excellence, Monsieur le Secrétaire Général, c'est à nous militants engagés, de faire de la DSE un outil de travail efficace en reliant toutes les Sections existantes ici en Espagne afin de tirer notre parti de cette léthargie dans laquelle il se trouve plongé suite aux arguties d'ordre politique que certains dirigeants excellent toujours
pour assouvir leur forfait. Pour cela, je vous demande d'envoyer en Espagne une mission de supervision qui sillonnera toutes les sections A.P.R afin de recueillir les suggestions. Elles se résumeront certes à fustiger le comportement des responsables que vous avez nommés et qui, malheureusement n'ont jamais organisé la plus petite rencontre.

Le forum d'Almeria du 23 Juin 2013 qui devait regrouper toutes les Sections A.P.R d'Espagne était parti pour démasquer les encagoulés qui ont réussi à tromper Mahmouth SALEH qui a fini par abdiquer devant leurs mensonges. Comme dans toutes les formations politiques, l'arrogance, la négligence, la dictature, le copinage, le pilotage à vue, la domination, en général les velléités de fascistes finissent par plonger le parti dans une profonde crise allant du sommet à la base et finissent par installer le malaise et la déroute de celui-ci. En pareilles circonstances, il faut que des voix s'élèvent, des hommes et des femmes d'action se lèvent pour repositionner les choses à leurs places pour que la marche vers l'objectif continue sans dispersion et que la direction nationale veille à l'application stricte de la discipline et de la démocratie interne avec rigueur.

Nous avons encore Excellence, Monsieur le Secrétaire Général tous les atouts pour rattraper le temps perdu afin de faire face aux prochaines batailles politiques et relever les défis majeurs, pour qu'au moment du bilan, qu'on puisse dire que nous avons bel et bien mérité la CONFIANCE du peuple pour la leur demander encore pour une
seconde fois. Aucune fatalité ne nous condamne à l'échec car nous avons un Secrétaire Général rassembleur et travailleur, un patriote hors pair, un homme formé à l'étude de toutes les civilisations. Suivre ses directives nous conduira toujours vers les victoires politiques.

La patrie en vaut la peine. Vive l'A.P.R pour que vive le Sénégal dans une Afrique prospère.

Malick Wade Gueye, Coordonnateur de Comité A.P.R depuis Almeria.

Recueilli par Momar Dieng Diop.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image