leral.net | S'informer en temps réel

ALGERIE / SENEGAL, LE 5 SEPTEMBRE A BLIDA : Le camp d’entraînement des « Lions » transféré à Paris

Changement de cap, ou plutôt de cadre ! Pour préparer leur très important match de la 5e journée des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010, le 5 septembre prochain à Blida, face à l’Algérie, les « Lions » du Sénégal établiront leur camp d’entraînement à Paris et non à Plan-de-Cuques, près de Marseille, comme initialement arrêté.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Août 2008 à 12:27 | | 0 commentaire(s)|

ALGERIE / SENEGAL, LE 5 SEPTEMBRE A BLIDA : Le camp d’entraînement des « Lions » transféré à Paris
Changement de cap, ou plutôt de cadre ! Pour préparer leur très important match de la 5e journée des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010, le 5 septembre prochain à Blida, face à l’Algérie, les « Lions » du Sénégal établiront leur camp d’entraînement à Paris et non à Plan-de-Cuques, près de Marseille, comme initialement arrêté.

Et comme la très importante rencontre de Blida se disputera à 22 heures locales (20 heures à Dakar), les techniciens ont décidé de changer de décor. Histoire de se rapprocher autant que possible des conditions du match, du point de vue de l’horaire en tout cas. Ce sera donc à Paris, à partir de dimanche, dans un lieu qui restait cependant à déterminer avec exactitude, hier en fin de matinée. Mais, demain à 11 heures, dans le salon d’honneur du stade L.S. Senghor, au moment de dévoiler la liste des joueurs qu’il a convoqués pour ce match, le sélectionneur national Lamine Ndiaye devrait pouvoir dire où exactement son groupe dressera son camp à Paris.

Leader du Groupe 6 des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010 avec 8 points, le Sénégal se rend donc chez son suivant le plus immédiat et plus sérieux adversaire, l’Algérie (6 points). Une échéance importante qu’il faudra négocier le mieux possible pour rester en tête de peloton au moment d’accueillir les « cousins » gambiens (3e avec 5 points) pour la dernière journée de cette première phase, le 11 octobre. Ce qui passe par une très bonne tenue des troupes. Lamine Ndiaye s’en était allé, la semaine dernière, à Tripoli, tester le niveau de ses joueurs face à la Libye. Il en a apparemment tiré de solides conclusions puisqu’il a décidé de faire confiance sensiblement au même groupe avec lequel il a roulé jusqu’ici. « Je sais que le match sera dur. Les joueurs également en sont conscients. On sera prêt », a assuré le coach. Et c’est donc à Paris, pendant 2 ou 3 jours, qu’il tentera d’inculquer à ses joueurs la rage de vaincre qu’ils n’ont pas toujours eue jusqu’ici lors de ces éliminatoires qui sont à deux tours de livrer leur verdict.






Hebergeur d'image