Leral.net | S'informer en temps réel



ALLEMAGNE. Pour 4 millions de personnes, le salaire minimum arrive

le 29 Décembre 2014 à 16:33 | Lu 168 fois

ALLEMAGNE. Pour 4 millions de personnes, le salaire minimum arrive

Premier de l'Histoire en Allemagne, le salaire minimum horaire de 8,50 bruts entrera en vigueur le 1er janvier. Mode d'emploi.

"Je vais pouvoir m'offrir un peu plus de choses": le salaire minimum arrive en Allemagne et Jessica Arendt, vendeuse, gagnera désormais un euro supplémentaire de l'heure. Mais pour Mathias Möbius, maître-boulanger, cela signifiera des hausses de prix dans ses magasins.

La chancelière conservatrice Angela Merkel n'en voulait pas, inquiète d'effets néfastes sur l'emploi et de la rupture avec une tradition sociale bien ancrée de non-ingérence de la puissance publique dans les relations salariales.

Au nom de la justice sociale, et devant le développement d'un large secteur de bas salaires, ses alliés sociaux-démocrates lui ont forcé la main. Finalement, au terme d'un laborieux processus, le salaire minimum, avec un brut horaire de 8,50 euros, arrive au 1er janvier. 

"L'Obs" fait le point sur le premier salaire minimum de l'Histoire de l'Allemagne.

# Quand entre-t-il en vigueur ?

La loi votée début juillet par le Parlement allemand fixe son entrée en vigueur au 1er janvier 2015.

Une période de transition est prévue pour les secteurs qui sont encore sous le coup d'un accord salarial négocié entre partenaires sociaux. Au 1er janvier 2017, le salaire minimum sera étendu à tous.

# A qui s'appliquera-t-il ? Qui en sera exclu ?

Le ministère du Travail assure qu'il gonflera la paie de quelque 3,7 millions de personnes au 1er janvier 2015, et un million de plus au 1er janvier 2017 -sur quelque 39 millions de salariés et une population active de 42 millions de personnes (incluant indépendants et professions libérales).

Le gouvernement a opté pour un même montant sur tout le territoire, qui correspond à un salaire mensuel de 1.473 euros brut pour une personne travaillant 40 heures par semaine. Au terme d'un âpre marchandage politique, il a toutefois introduit plusieurs (...) Lire la suite sur Le Nouvel Observateur