leral.net | S'informer en temps réel

APR : Qui cotise un œuf risque de cotiser un bœuf !

Ceux qui boivent du thé au coin de la rue connaissent la vérité populaire : « Cotise pas… » Pour dire que la tasse sera loin des lèvres de celui qui ne mettrait pas la main à la poche. L’APR inverse la tendance : ceux qui sont servis sont dans l’obligation de mettre la main à la poche. Ils sont ministres, ministres-conseillers, conseillers spéciaux, députés, directeurs généraux… leur militantisme est soumis à un barème mensuel de 200.000 à 30.000 francs. Tout simplement, ils occupent des postes politiques !


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Août 2012 à 20:13 | | 1 commentaire(s)|

APR : Qui cotise un œuf risque de cotiser un bœuf !
Première question : un ministre ou un directeur de société est-il nommé pour servir le parti ou pour servir la patrie ? Deuxième question : est-il nommé parce qu’il est de l’APR ou tout simplement parce qu’il est un commis de cette grande communauté d’intérêts qu’est le Sénégal ? Troisième question : est-il dit qu’un militant tenu de s’acquitter du tarif de 200.000 francs ne pourrait pas faire une fleur à son bienfaiteur en versant 20 ou 200 millions ? Quatrième question : quel garde-fou ériger pour que l’argent de sociétés nationales, de ministères ou d’agences n’aille pas dans les caisses du parti, à l’insu du patron ?

Le zèle des courtisans est plus fort que le principe de canaliser la génération et la distribution des fonds en politique. Cette activité, tout le monde le sait maintenant, tire son carburant de la propension de l’objet de fascination à faire jouer le distributeur automatique de billets de banque. C’est cette image que le Président Macky Sall cherche à corriger en faisant appel à la contribution de ses partisans. Il parle en connaissance de cause, lui qui a été soupçonné de porter des intérêts extérieurs au Sénégal. Mais…

Amadou Lamine NDIAYE lesenegalais.net



1.Posté par Modd Seck Taaly le 16/08/2012 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fallait dire, en paraphrasant l'adage: "Qui cotise un oeuf, volera un boeuf". Impunément! Parce qu'il partagera son butin avec le Roi, la cour et la basse-cour.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image