leral.net | S'informer en temps réel

APRES L’ARRESTATION D’UN DES LEURS POUR VOL : Une bande de malfaiteurs armés fait une descente musclée chez la famille Lô à Derklé

Déférés au parquet par la police de Dieuppeul, Boubacar Soumano et ses acolytes, Saliou Mbaye, Saliou Dièye, Maguèye Diagne et Ibrahima Tall, risquent gros. Non content de l’arrestation d’un des leurs qui avait commis un vol à Derklé, le reste de la bande a fait une descente musclée au domicile de la famille Lô.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Octobre 2011 à 20:10 | | 0 commentaire(s)|

APRES L’ARRESTATION D’UN DES LEURS POUR VOL : Une bande de malfaiteurs armés fait une descente musclée chez la famille Lô à Derklé
Le 14 octobre dernier a été une journée vraiment cauchemardesque pour le septuagénaire Samba K. Lô. Pour cause, ce retraité a été à deux reprises au commissariat de Dieuppeul. Une première fois pour y conduire le voleur qui s’était nuitamment introduit dans son domicile. Une seconde fois pour demander une intervention des limiers. À en croire le septuagénaire qui réside à Derklé, il dormait lorsqu’il a entendu du bruit dans son domicile. Venu aux nouvelles, il trouvera ses enfants en compagnie d’un individu qui était en réalité un voleur qu’ils ont pris en flagrant délit de vol dans la cuisine. Ce dernier qui n’était pas seul au moment de son forfait a eu moins de chance que ses acolytes qui ont réussi à prendre la poudre d’escampette.
Sachant que leur compagnon, Boubacar Soumano a été interpellé par les membres de cette famille, le reste de la bande n’a pas hésité à revenir sur les lieux pour tenter de terroriser la famille du sieur Samba K. Lô. C’est dans ces circonstances qu’ils sont revenus à bord d’une charrette, avec des armes blanches, pour une expédition punitive, pour le simple motif qu’un de leurs a été livré à la police pour vol.
Craignant que le pire ne se produise, le chef de famille n’a pas hésité à se rendre de nouveau au commissariat pour solliciter l’aide des policiers. Dépêchés sur les lieux, les éléments de la brigade de recherche n’y ont pas trouvé les mis en cause qui avaient déjà pris la fuite. C’est donc bien après que la présence de ces derniers a été signalée du côté de Liberté 5, où ils étaient pris à partie par des riverains, après avoir heurté dans leur fuite à bord de leur charrette, un scooter. Il faut dire qu’ils ont manqué, de justesse, d’être lynchés à mort par une foule surexcitée et très remontée contre leurs agissements.
Finalement interpellés, les mis en cause qui se disent tous ferrailleurs, alors qu’en réalité ils sont de redoutables délinquants, ont tenté de tirer la couverture sur eux. Ils diront ainsi que c’est après avoir appris que le frère de leur ami, Boubacar Soumano a été interpellé pour un cas de vol par la famille Lô, qu’ils se sont rendus sur les lieux pour voir de quoi cela retournait. Mais, soutiendont-ils, sur place, ils ont trouvé une famille hostile. Apportant la réplique à cette famille et à leurs voisins qui les ont traités de voleurs, les quatre acolytes de Boubacar Soumano ont avoué avoir répondu à l’attaque.
Dépeints comme étant des habitués des faits, ils font de véritables razzias dans les maisons en dérobant tout ce qui leur tombe sous la sous la main. Les mis en cause, qui sont poursuivis pour violence et voie de fait, ont juré la main sur le coeur n’avoir rien volé. Selon eux, leur seul tort, c’est d’avoir heurté un scooter avec leur charrette. Ils ont tous été déférés au parquet.

Ndèye Anna NDIAYE
Source Le Populaire






Hebergeur d'image