leral.net | S'informer en temps réel

ARRETE EN ITALIE AVEC PRES DE 1O MILLIONS DE FCFA EN FAUX EUROS : Un Sénégalais prend 3 mois et perd son permis de séjour

Un jeune Sénégalais du nommé P.M.ND, résidant au centre d'Italie, a été arrêté dimanche dernier avec des faux billets de 20 euros d'une valeur de 15000 euros (10 millions FCFA). Il risque trois (3) mois ferme et le retrait de son permis de séjour d'après un de ses voisins qui sera entendu sur l'affaire dans les prochains jours.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Novembre 2008 à 16:19 | | 1 commentaire(s)|

ARRETE EN ITALIE AVEC PRES DE 1O MILLIONS DE FCFA EN FAUX EUROS : Un Sénégalais prend 3 mois et perd son permis de séjour
C'est finalement à Bologna que le jeune Sénégalais vendeur de faux billets d'euros depuis des années est tombé dans la journée du dimanche dernier. Dénoncé à Brescia où il est très connu, en janvier dernier, le Saloum-Saloum avait changé de ville pour trouver d'autres clients. C'est ainsi qu'il avait déménagé dans la région de Bologna pour pouvoir faire son travail sans gêne. À la suite d'une infraction sur la route d'Imola (petite ville située à 30 km de Bologna), il est arrêté puis contrôlé par la police stradale (la police routière). Après avoir montré tous ses documents (permis de séjour, permis de conduite...), les Policiers ont vu dans les places de derrière un sachet rempli de billets de 20 euros. C'est ainsi que des interrogations ont commencé à pleuvoir sur cette manne mystérieuse. L'un deux ne lui a demandé qu'un billet pour voir si les billets sont vrais ou faux. Le Sénégalais refuse de répondre aux gens et ne demande qu'à partir. Ce que les forces de l'ordre ont refusé dans un premier temps avant de le piéger en le laissant partir pour ensuite le suivre. Arrivés à l'immeuble où le Saloum-Saloum est entré, les policiers ont mis à l'écoute toute cette zone. C'est ainsi qu'ils ont su que le Sénégalais avait joint ses collaborateurs italiens, nigérians et marocains qui forment un réseau de faux billets. Avant d'appeler en renfort les Carabinieri pour des contrôles. Après avoir raconté à ses collaborateurs le sale quart d'heure qu'il a passé chez les policiers de la rue, le Sénégalais est sorti pour rentrer chez lui puisque c'est lui qui doit servir la diner à ses compatriotes. C'est à sa descente de l'immeuble qu'il a été arrêté avec deux de ces compatriotes qui pourtant sont des innocents dans l'affaire. Comment les a-t-il fait tomber ? Selon l'un deux, qui nous a balancé l'info, « c'est le fait qu'on l'a appelé pour lui demander de venir préparer la diner puisque c'est lui qui devait nous servir à manger. C'est un Sénégalais qui avait besoin de vivre avec nous et puisqu'on avait besoin d'une quatrième personne pour diminuer la cherté du loyer… Cependant on n’avait jamais su cela, on avait appris que c'était son travail à Brescia, mais il avait nié ça. Mais bon, on va juste nous entendre et nous laisser partir ce jeudi. Les policiers avaient mis son téléphone à l'écoute, s'ils appellent un Sénégalais pour la traduction de notre langue wolof, ils sauront qu'on n’en fait pas partie », clarifie-t-il. Avant d'ajouter : « L'essentiel c'est de répondre puisqu'on est en règle et qu’aussi on est des innocents dans cette affaire ».

Auteur: LIBASSE SARR (ITALIE) L'Observateur



1.Posté par pds le 26/11/2008 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M.Coulibaly ne s'est pas limité à regretter l'assemblée nationale des années socialistes, mais il a regretté les passes d'armes entre l'opposition et le régime socialiste, c'étaient des échanges de qualité, avec des hommes de qualité; et d'autre part, il a passé en revue la politique sénégalaise, symbolisée par une abscence d'éthique.Les journalistes en ont pris aussi pour leur grade et nous en voulons pour preuve, le compte rendu de la réunion qui a été réduite à une anecdote alors qu' il regrett que les journalistes sénégalais ne font que relater les faits sans analyse et ne saisissent pas la portée des faits.
De plus, il s'est beaucoup appesanti sur la primauté de l'éducation, car plus un peuple est éduqué et plus, il est citoyen.
Dans ce cadre, il revendique que la réflexion est l'apanage de l'élite,et pour un peuple éduqué, l'accompagnement , la mise en oeuvre de la réflexion..Merci monsieur Coulibaly pour votre débat et votre courtoisie.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image