Leral.net | S'informer en temps réel



AUTORITE DE L’UNION: Kadhafi propose une conception

Rédigé par leral .net le 16 Avril 2009 à 13:35 | Lu 512 fois

Le guide libyen, Mouammar Kadhafi, président en exercice de l’Union africaine (Ua) a appelé, hier à Tripoli, le Conseil exécutif de l’Ua à trancher sur la polémique qui dure depuis longtemps sur la création du gouvernement fédéral africain oeuvrant en tant qu’instrument d’exécution des décisions arrêtées par le sommet en vue de sortir le continent du cercle de l’arriération et la réalisation du développement, l’éradication du chômage et de la pauvreté.


AUTORITE DE L’UNION: Kadhafi propose une conception
Dans un discours prononcé à la séance d’ouverture des travaux de la 12ème session extraordinaire du Conseil exécutif de l’Ua, le président de l’Ua a proposé la formation d’une Autorité de l’Union fondée au départ sur 3 organes qui existent déjà, à savoir le Conseil exécutif, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad) et le Conseil africain de la paix et de la Sécurité (Cps).

Le guide Mouammar Kadhafi a suggéré que les responsables de ces trois organes qui existent déjà et qui forment l’une des composantes de l’UA, soient membres de la nouvelle autorité proposée où ils seront chargés de la politique étrangère, de la coopération internationale, du commerce extérieur et de la défense et la sécurité.

Le président de l’Ua a précisé que cette conception fera que le bœuf sera mis avant la charrue et le train sur les rails et permettra à l’Afrique de sortir de l’étranglement et du goulot dans lesquels elle se trouve pour se lancer dans la réalisation du développement, du progrès et de la prospérité pour ses populations.

Le leader libyen a indiqué qu’il est possible d’ajouter d’autres secrétariats et de promouvoir cette Autorité qui sera responsable devant le sommet de l’UA ou devant le président de l’Union sur la voie de l’édification des Etats-unis d’Afrique. Le guide Mouammar Kadhafi a indiqué aussi que tous les peuples africains reclament l’unité et si un référendum était organisé pour ces masses, l’unité aurait été réalisée en un seul jour et les frontières seront bannies ainsi que les passeports, le régionalisme et le nationalisme qui sont des obstacles que les populations africaines veulent piétiner et faire annuler, selon le leader libyen. Le président de l’UA, qui a effectué auparavant des voyages par voie terrestre sur des milliers de km partout en Afrique, a souligné que les populations africaines veulent se déplacer en Afrique sa grande demeure avec liberté totale et travailler dans n’importe quelle partie du continent.

Il a averti que les populations africaines sont très importunées par l’existence des frontières, des passeports, des postes frontaliers et de tous les autres obstacles et seraient obligées d’éclater leur colère face à ces restrictions. Le guide Kadhafi a indiqué que « cette pression a conduit les forces actives et la jeunesse africaine à se diriger vers l’Europe, fuyant la grande prison et les restrictions qui leur sont imposées à l’intérieur de leur continent, vu que le gouvernement fédéral africain n’a pas été formé et que ni le passeport unique ni la carte d’identité unique n’ont été concrétisés ».

(Pana)
Source SudQuotidien