leral.net | S'informer en temps réel

AVEC UN TAUX DE PREVALENCE DE 2 % : À Kolda, le sida fait un contaminé par jour

Au rythme où se déclare les cas de séropositivité au Vih/sida, Kolda ris que d'être une des zones à très forte prévalence. De 0,7 en 2005, le taux de prévalence du sida y tourne aujourd'hui autour de 2%. Et d'ailleurs, cha que jour, un cas de sida est détecté dans la ville. «Ce qu'il faut noter, c'est que le problème du sida est bien là et chaque jour que Dieu fait, il y a un cas dans la ville et cela s'explique par la grande popularité des loumas et du grand brassage qui s'y produit avec des individus venant du Mali et de la Guinée-Bissau», explique le Dr Ndiaye.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Février 2010 à 13:00 | | 3 commentaire(s)|

AVEC UN TAUX DE PREVALENCE DE 2 % : À Kolda, le sida fait un contaminé par jour
Un partenariat avec le centre hos­pitalier de Kolda a été scellé pour gérer en plus du problème du sida, celui de la tuberculose, surtout au niveau des pays frontaliers. «Car c'est bien beau de prendre en charge ces cas, mais si la Guinée-Bissau elle Sénégal ne revoient pas ensemble comment régler cette question de la prise en charge trans frontalière, le problème restera entier», confie notre interlocuteur qui précise que les gens font bien le dépistage, mais le fond du problème reste la prise en charge au niveau du district.

Source Walf Grand Place



1.Posté par saliou le 24/02/2010 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"les pays frontaliers "ca suffit c est pas la peine de citer des pays comme si le sida vient de labas.....walf il leur manque de competence .

2.Posté par Diouf le 25/02/2010 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OUI, je suis d' accord avec Saliou .La règle d'or ne droit pas avoir d'exception pour nous AFRICAINS. IL y aura que du bénéfices pour la compréhension de nos relations et d'ententes.LA photo est dure; mais indispensable, peut même servir les consciences ; surtout Sénégalaise, pour une meilleure dissuasion aux tentations,que la misère, attire comme un aiment.Même,Qu'on devrait le montrer(sans les traits du visage,de cette pauvre victime)partout,sans exception.! encore pour une deuxième fois.merci.

3.Posté par saad bou le 25/02/2010 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le sida existe bel et bien mais c'est dure d'avoir le vih et sans retroviraux en afrique moi en personne je suis senegalais j'ai sut que j'etait contaminee il ya 3 annees en spain j'ai debutee les soins il y'a 8 mois de cela mais je vais tres bien grace a dieu j'ai eu la chance de vivre en europe j'imagine les senegalais malade a l'hopital fann avec des arv qui ne se prends plus dans la c.e.e peut etre je vivrai 13 ou 15 annees de plus s'il y'a pas de remede tu sait le plus dur ce n'est pas la maladie du vih c'est la peur d'etre au sut de tout le monde d'etre rejetee de mourrir seul je garderai mon secret je n'ose meme pasl'avouee a ma famille je suis bien je prends un comprimee par nuit avant d'aller au lit... atripla 365 jours de l'annee maintenant je suis habituee j'ai presque laisser l'alcool je suis plus saine et plus propre certe j'ai perdut 5 ou 6 kilos a cause de l'estress c'est normal mais je vit bien j'espere vivre mes derniers annees de vies bien sans regrets j'accepte et j'assume j'aimerai rentree en afrique et aider les gens en quanrantaine a l'hopital fann j'etait a dakar on m'a refusee l'entree j'ai pas put dire au medecin de garde que moi aussi je suis malade il y'a pas trace devant moi grace a dieu la prochaine fois a dakar je lui dirait -chaque 3 mois je fait mes analyses a l'hopital gratuitements les 30 comprimees que je prends le mois coute 700 euros a la securite sociale le sida n'est une maladie de pauvres...je prends l' atripla.. mais c'est dur la peur il faut l'accepter vivre manger nager sortir faire la fete aussi prier que dieu nous assite le dernier jour serigne m'baye sy mansour avait dit celui qui crache la tete vers le ciel se crache au dessus de lui ... je l'ai comprit trops tards que dieu lui bennisse en ce jour du saint prophete

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image