leral.net | S'informer en temps réel

Aada ak Cosaan de Pape Ngagne NDIAYE avec Ousmane Masseck Ndiaye : « Wade est toujours lucide »

Leral.net - Ce samedi, Ousmane Masseck Ndiaye était l’hôte de l’émission Aada ak
Cosaan, de la Télévision Futurs Média, animée par Pape Ngagne Ndiaye
Le président du Conseil économique et social (Ces) était interpellé
sur plusieurs questions relatives à l’actualité sociopolitique : le
Parti Démocratique Sénégalais, son éventuelle appartenance à la
Génération du Concret ou encore la candidature de Wade en 2012 malgré
son âge avancé.


Rédigé par leral.net le Dimanche 16 Janvier 2011 à 23:34 | | 0 commentaire(s)|

Aada ak Cosaan de Pape Ngagne NDIAYE avec Ousmane Masseck Ndiaye : « Wade est toujours lucide »
Un éventuel mandat de Wade en 2012 n’est-il pas celui de trop ? C’est
l’essence de la question que Pape Ngagne Ndiaye a adressée à Ousmane
Masseck Ndiaye. Selon ce dernier répond par la négative et justifie :
« Celui qui a la capacité de présider un Conseil es ministres de 10h à
16h, celui qui a la capacité de diriger un Comité directeur de 18h à
00 h, celui qui a la capacité de faire des marches, de discuter,
d’être serein dans ce qu’il dit, d’être cohérent, d’être structuré
peut bien briguer un autre mandat ». Pour renforcer son argumentaire,
le président du Conseil Economique et Social déclare : « Wade est un
homme bien portant parce qu’il voyage, prend des décisions et signe
des décrets. Pour moi il est lucide.» Il est d’avis que la candidature
de l’actuel président de la République pour les élections de 2012 est
bien valide.
Responsable libéral à Saint-Louis, M. Ndiaye est revenu au cours de
l’émission Aada ak Cosaan sur sa gestion de la Mairie de sa ville
entre 2002 et 2009. « Nous avons fait un bilan positif en matière de
réalisations. 80% de nos engagements ont été respectés », note
l’ancien maire de Saint-Louis. Il a souligné, également, qu’il a fait
« des avancées notoires dans le domaine des infrastructures, des
routes, des postes de santé, de décentralisation de centres
d’état-civil secondaires et de l’éclairage public. Notre part du
contrat avec les Saint-Louisiens a été bien remplie ». Ce « contrat
bien rempli » n’a pas empêché son éviction de la municipalité de la
ville de Mame Coumba Bang lors des élections locales de 2009. Une
défaite que Masseck Ndiaye explique par les querelles locales entre
les grosses pointures libérales à Saint-Louis. L’ancien maire de
Saint-Louis espère d’ici 2012 une union sacrée e toutes les tendances
pour « travailler à la réélection de Wade ».
Une retrouvaille des différents responsables libéraux de Saint-Louis
ne sera un acte facile à concrétiser. Si l’on se réfère aux derniers
développements de l’actualité politique avec la liste du directoire de
campagne local où Masseck Ndiaye serait écarté. « Je ne peux faire un
commentaire sur cette supposée liste parce que le Premier ministre m’a
confirmé qu’il n’en est rien. Je m’en tiens à cela », lance M. Ndiaye
à Pape Ngagne Ndiaye.
Membre du Parti démocratique sénégalais, Ousmane Masseck Ndiaye nie
toute appartenance à la Génération du Concret : « Je ne suis pas de la
Génération du Concret ! » Cette réponse sans équivoque de Masseck clôt
le débat sur ce mouvement qui regroupe des « sympathisants » du fils
du président de la République.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image