Leral.net | S'informer en temps réel



Abdou Diouf et Jacques Chirac lancent un appel en faveur du Mali

le 13 Juillet 2012 à 19:03 | Lu 780 fois

Dans une tribune publiée par « Le Monde », l’ancien président français et le secrétaire général de la Francophonie plaident pour une intervention face aux extrémistes qui contrôlent Tombouctou et, au-delà, à une action en faveur du Sahel.


Abdou Diouf et Jacques Chirac lancent un appel en faveur du Mali
L’ancien président français Jacques Chirac et le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) Abdou Diouf appellent vendredi à « ne pas abandonner le Mali » et à « sauver Tombouctou pour sauver la paix au Sahel » dans une tribune au journal Le Monde.

« Au moment où des groupes extrémistes ont entrepris de détruire les mausolées et mosquées de Tombouctou, et menacent les manuscrits conservés dans cette ville, patrimoine irremplaçable de l’islam et du monde, c’est l’avenir de l’Afrique sahélienne qui se joue », mettent en garde les deux hommes dans cette tribune titrée « Sauver Tombouctou pour sauver la paix ».

« C’est un danger global : l’indifférence est impossible car, si une poignée d’extrémistes réussit à imposer sa loi dans cette région aux équilibres fragiles, c’est l’ensemble des pays du Sahel qui peut être déstabilisé, avec des conséquences funestes d’abord pour les populations locales, ensuite pour tous les partenaires de ces pays, au premier rang desquels tous les voisins du Mali ainsi que l’Europe », préviennent-ils.

« Il y a urgence à agir », poursuivent les deux hommes. « Le Mali ne doit pas être abandonné à son sort ». « Il faut aller plus loin » que la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU adoptée la semaine dernière qui exprime son soutien aux efforts de médiation déployés par l’Afrique de l’Ouest et l’Union africaine en vue du rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Abdou Diouf et Jacques Chirac appellent à « d’abord mettre en œuvre toutes les voies légales pour faire échec aux visées mortifères des extrémistes ». « Il faut ensuite lancer un véritable plan Marshall pour le Sahel », ajoutent-ils.

Le nord du Mali est entièrement tombé fin mars aux mains des rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et surtout des groupes islamistes Ansar Dine et Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et de leur allié Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi).

Les islamistes ont chassé mercredi le MNLA de son dernier bastion et sont désormais les maîtres de toutes les grandes villes du Nord. Depuis début juillet, les islamistes ont détruit les deux mausolées de la plus grande mosquée de Tombouctou, classée patrimoine mondial en péril ainsi que plusieurs mausolées de saints musulmans de la ville.


SOURCE:NETTALI.NET


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage