leral.net | S'informer en temps réel

Abdou Karim Sall: " Idrissa Seck ne sera même pas le 19 ème Président de la République "

En marge de la cérémonie de dédicace du livre d’Alioune Fall intitulé : ‘’Macky Sall contre vents et marée’’ tenu ce mardi à Mbao et qui a refusé du monde, le DG de l’ARTP en a profité pour répondre au président du Rewmi. De l’avis de M. Sall Idrissa Seck doit remercier le conseil constitutionnel qui lui a permis de ne pas essuyer une cinglante défaite. Pour lui, l’ancien maire de Thiès ne sera même pas le 19ém président de la république. M. Sall s’est aussi prononcé sur l’avis du conseil constitutionnel.. Morceaux choisis


Rédigé par leral.net le Dimanche 21 Février 2016 à 22:40 | | 19 commentaire(s)|

Abdou Karim Sall: " Idrissa Seck ne sera même pas le 19 ème Président de la République "
’C’est aussi une abomination de trahir le secret des partenaires. Et je pense que sur ce rapport là Idrissa Seck est très mal placé pour donner des conseils et ou leçons de morale en ce qui concerne le respect de la parole donnée, sur l’éthique... Ces leçons de morale d'Idrissa Seck sont irrecevables au niveau du parti au même titre que le Président de la République parce que nous connaissons l’homme. Idrissa Seck est connu pour avoir enregistrer des gens à leur insu. Il a été tristement célèbre; Idrissa Seck, c'est quelqu’un, faut-il le rappeler, qui a voulu utiliser ses enregistrements pour nuire à quelqu’un qui était son fidèle compagnon. Je pense que sur le plan moral, Idrissa n’est aucune leçon à nous donner.
Je dois préciser qu’il avait dit qu’il n’allait jamais se présenter contre Wade, une chose qu’il a faite. Il n’est pas une référence pour nous et il a fini de convaincre les sénégalais qu’il ne peut être à la tête de ce pays. Je pense que dans son fond intérieur il remercie profondément le Conseil Constitionnel qui lui a différé sa descente aux enfers de 2017 à 2019. Si Idrissa était allé aux élections, il serait laminé et allait enregistrer des résultats qu’il n’a jamais connus de sa vie de politicien. Et, ce serait une forte et une grande déception pour lui. Il n’a qu’à remercier le Conseil Constutionnel qui lui a permis de retourner en France vaquer à ses occupations et venir en 2018 essayer de tromper les sénégalais. Il disait qu'il sera le 4 ème président, je pense qu’il n sera même pas le 19 ème. Idrissa Seck ne sera même pas le 19 ème président de la république’’

‘’Ceux qui ruent aujourd’hui dans les brancards, c’étaient eux qui contestaient la décision du Conseil Constitutionnel. Le Président de la république a pris son courage car étant un homme d’Etat en suivant la décision du conseil constitutionnel quant il s’est agi de déterminer le nombre de mandats mais aussi de l’applicabilité de la réduction du mandat de 7 à 5 ans sur le mandat en cour. Le conseil constitutionnel a rendu une décision qui consiste à dire oui pour la réduction du mandat mais non à ce que cette réduction soit appliquée au mandat en cours. Le président a respecté la décision du Conseil constitutionnel (CC) et ce n’est pas la première fois. Si vous vous souvenez en 2012, toute la classe politique à l’époque avait fait de telle sorte que le président Abdoulaye Wade ne puisse pas briguer un 3ém mandat. Quand le CC avait pris sa décision en disant que la candidature d’Abdoulaye Wade était recevable, le président Macky Sall en républicain a été le premier a accepté cette décision. Et cela s’est traduit par le fait qu’il est allé directement à la rencontre des sénégalais pour demander leur suffrage ce qui lui a valu d’être le président de la République. Ceux qui ruent aujourd’hui dans les brancards, c’étaient eux qui contestaient la décision du CC en menant leurs campagnes électorales entre la place de l’obélisque et celle de l’indépendance. Et nous savons la suite qui était des taux de réussite extrêmement faible qu’ils ont récoltés. Je pense que ceux là, sont aujourd’hui disqualifiés à dire le chemin à suivre au président de la république. Car ce dernier est allé jusqu’au bout de sa volonté de réduire son mandat à 5 ans. Il a saisi tous ce qu’il devrait saisir. Nous sommes très heureux que le président suit l’avis du CC. Il n’avait pas le choix’’
Un mot sur le livre
‘’Ce livre est un chef d’œuvre de la manière dont il écrit, mais également par la pertinence avec laquelle son auteur a abordé les chapitres. C’est un livre qui doit être un chef d’ouvre à tous les sénégalais’’

dakarposte.com






Hebergeur d'image