leral.net | S'informer en temps réel

Abdou Latif Coulibaly : « La volonté de Macky Sall ne saurait primer sur le droit »


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Février 2016 à 13:17 | | 27 commentaire(s)|

Abdou Latif Coulibaly : « La volonté de Macky Sall ne saurait primer sur le droit »
 Le secrétaire du gouvernement s’est prononcé sur la décision du Président Macky Sall d’exercer un mandat de 7 ans au lieu de 5, tel qu’il l’avait promis. Selon Abdou Latif Coulibaly, la volonté du chef de l’Etat ne saurait primer sur le droit.Sur les ondes de la Rfm, il parle de respect de la jurisprudence constante au Sénégal.  » Le président de la République s’inscrit dans la pratique observée de tout temps au Sénégal. Il n’y a jamais eu d’avis quelque soit la nature qui n’est pas été respecté par les présidents de la République du Sénégal depuis que le Conseil constitutionnel existe. Pourquoi on demande au Président Macky Sall de se mettre en porte a faux par rapport à toutes les pratiques observées depuis que le conseil constitutionnel existe? Abdoulaye Wade, Abdou Diouf… y en a pas un qui une seule fois a refusé de respecté les avis du Conseil constitutionnel. Cette pratique est devenue une jurisprudence constante au Sénégal… la volonté de Macky Sall ne peut pas primer sur le droit », a t-il dit.XALIMA NEWS – Le secrétaire du gouvernement s’est prononcé sur la décision du Président Macky Sall d’exercer un mandat de 7 ans au lieu de 5, tel qu’il l’avait promis. Selon Abdou Latif Coulibaly, la volonté du chef de l’Etat ne saurait primer sur le droit.Sur les ondes de la Rfm, il parle de respect de la jurisprudence constante au Sénégal.  » Le président de la République s’inscrit dans la pratique observée de tout temps au Sénégal. Il n’y a jamais eu d’avis quelque soit la nature qui n’est pas été respecté par les présidents de la République du Sénégal depuis que le Conseil constitutionnel existe. Pourquoi on demande au Président Macky Sall de se mettre en porte a faux par rapport à toutes les pratiques observées depuis que le conseil constitutionnel existe? Abdoulaye Wade, Abdou Diouf… y en a pas un qui une seule fois a refusé de respecté les avis du Conseil constitutionnel. Cette pratique est devenue une jurisprudence constante au Sénégal… la volonté de Macky Sall ne peut pas primer sur le droit », a t-il dit.

XALIMA 






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image