leral.net | S'informer en temps réel

Abdou Rahman Ndiaye, Conseiller spécial du chef de l’Etat : "Idrissa Seck n’a pas été désigné par le Peuple Sénégalais pour définir les urgences"

Idrissa Seck n’a pas son mot à dire en ce qui concerne le Haut conseil des collectivités territoriales. C’est du moins la réponse servie au président du Rewmi par Abdou Rahman Ndiaye, Conseiller spécial du chef de l’Etat. C’était en réponse à la demande de dissoudre cette institution que M. Seck a adressée au Président Macky Sall, après la prière de Tabaski d’hier.


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Septembre 2016 à 17:02 | | 8 commentaire(s)|

Le Conseiller spécial du chef de l’Etat, Abdou Rahman Ndiaye, a répondu à Idrissa Seck qui avait demandé hier au Président Macky Sall de dissoudre le Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Selon lui, le président du Rewmi n’a pas son mot à dire sur la question.

«Il faut simplement faire comprendre à Idrissa Seck, qu’il avait fait voter «Non » au référendum. Et le Haut Conseil fait partie des propositions que le Président avait faites au Peuple et le Peuple a dit «Oui », a-t-il déclaré à nos confrères de la Rfm.

Selon lui, le président du Conseil départemental de Thiès doit plutôt se focaliser sur la réforme de son parti «qui est en lambeau », car il commence à s’accoutumer aux défaites : «Il faut demander à Idrissa Seck de se conformer à la volonté du peuple parce que c’était une défaite, et il en connait maintenant assez, et lui dire que sa priorité à lui devrait être de reconstruire les lambeaux qui restent actuellement de son parti».

D’ailleurs, affirme-t-il, Idrissa Seck «n’est pas imam, que je sache, pour faire des sermons à chaque fête religieuse», et «il n’a pas été désigné par le Peuple Sénégalais pour définir les urgences».

SOURCE PRESSAFRIK






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image