leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Abdoul Aziz Tall : "C’est choquant quand un responsable exprime sa frustration après son éviction du gouvernement"


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Octobre 2017 à 15:05 | | 0 commentaire(s)|


Le dernier remaniement ministériel a causé beaucoup de frustrations chez certains responsables politiques, qui ont montré leur colère publiquement et sans retenue, tandis que d’autres faisaient des manifestations de réjouissance. Abdoul Aziz Tall, ancien ministre chargé du suivi du Pse, dans une interview avec le quotidien « Le Quotidien », est revenu sur son passation de service avec son remplaçant Cheikh Kanté, qui s’est fait remarquer par une sobriété inattendue et aussi sur ses rapports avec le président de la République.

Selon l’ex-ministre, le fait de quitter un gouvernement ne doit pas être une raison pour qu’on vous entende. Et surtout de manière qui laisse apparaitre des regrets et des ressentiments. Il estime qu’il est du ressort du pouvoir discrétionnaire du président de la République, de désigner les membres de l’équipe avec lesquels, il compte accomplir sa mission.

Et donc, «si chaque acteur le voit ainsi, il n’y aurait pas lieu de manifester des états d’âme lorsque l’on est plus membre d’un gouvernement ». Selon toujours lui, «ils doivent fondamentalement trois obligations à l’autorité. Qui sont: la loyauté, la transparence dans la gestion des affaires de l’Etat et la compétence par rapport à l’exécution des missions qui vous sont fiées, c’est l’obligation de résultats ».

Pour ce qui est de sa passation de service qui n’a pas été médiatisée, le ministre de dire : « La passation de service au sein de l’administration publique, est un acte qui s’inscrit dans la pure tradition républicaine. En principe, elle ne concerne que trois acteurs. L’Inspecteur général d’Etat qui supervise l’opération, l’autorité entrante et celle sortante. Le caractère solennel de cette instance est symbolisé par la présence de l’Ige. Dès lors, il ne saurait y avoir de place à des manifestations de réjouissance aux allures de meeting politicien », a-t-il expliqué.

En ajoutant que « c’est à la limite choquant pour tous ceux qui se soucient tant soit peu de l’orthodoxie républicaine ».

Concernant ses divergences supposées avec Macky Sall, Abdou Aziz explique que « le fait de sortir d’une équipe gouvernementale, ne veut pas dire qu’on a des divergences avec le président. C’est les exigences du moment qui justifient le maintien ou non d’un acteur dans le gouvernement ».


Fanta Kagny, leral.net