leral.net | S'informer en temps réel

Abdoul Ly sur la transhumance : « Tout Sénégalais qui a la volonté de contribuer à faire émerger le pays, il faut l’accueillir à bras ouverts »


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Avril 2016 à 09:10 | | 5 commentaire(s)|

« Tout Sénégalais qui a la volonté de contribuer à faire émerger le pays, il faut l’accueillir à bras ouverts », c'est la conviction d’Abdoul Ly, membre de la Convergence des cadres républicains (Ccr). Mais, s'empresse-t-il de préciser : « Nous ne chassons personne, pourvu qu’ils aient les mains propres ». Quid d’Ousmane Ngom dont l’éventuelle adhésion à l’Apr est fortement décriée par ses autres camarades de parti ? M. Ly déclare : « Si M. Ngom est libre comme vous et moi, c’est qu’il n’y a rien, pour l’instant, à lui reprocher ; et de ma connaissance, c’est un honorable citoyen ». Le responsable apériste de Bokidiawé de souligner : « Le Président Macky Sall est très bien informé de tout ce qui se passe dans ce pays, et je reste convaincu qu’il saura prendre la décision adaptée au cas de chaque Sénégalais qui souhaite venir ».

Responsable politique au niveau de la commune de Bokidiawé, situé dans la région de Matam, ce dernier faisait face à la presse pour se féliciter des résultats enregistrés dans sa région d’origine lors du référendum. Se félicitant du large score qui est de 83,87% à Matam et de 89,54 à Bokidiawé, il dira : « Pendant la campagne électorale qui nous a amené à sillonner la quarantaine de villages de notre commune, nous avons eu à rencontrer, écouter et beaucoup discuter avec les populations. Assez souvent, les doléances qui revenaient, ce sont les besoins primaires : la densification des réseaux dans les villages ou l’électrification des villages, notamment ceux qui ne sont pas sur l’axe routier ». Abdoul Ly annonce que ces problèmes dont les populations de sa localité sont confrontés seront bientôt un mauvais souvenir puisque, « des solutions sont en cours de mise en œuvre dans un délais maximum de deux mois ».

Il a indiqué, par ailleurs, que, même si l’Apr est très fortement majoritaire dans cette localité, ils ont besoin de Benno Bokk Yakaar dans certaines localités du pays,. Comme pour dire qu’il n’est pas envisageable qu’ils rompent leur alliance avec ces derniers, il ajoute : « On ne casse pas un mariage qui marche, il n’y a aucune raison de casser notre alliance avec nos alliés qui nous ont accompagnés dans l’ensemble de nos combats politique ».

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image